Yannis Hagel, candidat sans étiquette dans la 8e circonscription de l’Essonne (Yerres, Montgeron, Crosne, Brunoy, Vigneux-sur-Seine)

1- Pouvez-vous vous présenter ? D’où vient votre engagement ?

Je m’appelle Yannis. J’ai 39 ans. Je suis marié et j’ai 2 enfants. Mon métier c’est formateur en entreprises, écoles et associations.  J’habite à Yerres (là où je me présente) depuis que j’ai 10 ans. 

Mon engagement n’est pas réellement un engagement politique comme on l’entend habituellement. Car je ne souhaite surtout pas faire carrière dans la politique, ni même rejoindre un parti. 

2- Pourquoi vous présentez-vous à cette élection législative ? D’où est venu ce déclic ?

Je pense que, comme beaucoup de monde (en tout cas dans mon entourage), j’ai envie que ça change. Je n’en peux plus de voir la richesse de certains, face à la misère des autres. Je n’en peux plus de revoir toujours les mêmes acteurs politiques et d’entendre des promesses qui ne sont jamais tenues. 

Je suis mal à l’aise de voir que les gens ont tellement besoin de changement, qu’ils se tournent vers les extrêmes sans même en partager les idées. J’ai donc décidé de me présenter pour proposer une autre forme de changement possible dès les législatives : la démocratie participative. C’est avec des amis, et des gens qui se sentent concernés, qu’on a pensé au projet que je propose aujourd’hui dans ma circonscription. 

Je suis réaliste, je sais qu’un projet de démocratie participative ne peut pas aboutir comme ça d’un coup. Ma motivation aujourd’hui c’est surtout de sensibiliser un maximum de gens sur ce qu’il est possible de faire sans les partis politiques.