Les Fédérateurs se félicitent que nos propositions sur le protoxyde d’azote aient été reprises et votées unanimement par le Conseil Municipal (majorité et opposition) le jeudi 1er octobre. C’est l’engagement de la FCPE, l’UCNE, de l’amicale des locataires « Le Bon Vivre à la Source » et des citoyens engagés tel que Rachida Rhabi pour l’intérêt général.

Cependant il reste encore beaucoup de travail à faire dans le cadre de l’aide à la parentalité :

  1. Informer les parents avec un support de communication papier dès la primaire dans les carnets de correspondance afin de responsabiliser les jeunes parents aux risques de toutes les addictions et comportements qui en découlent,
  2. Une campagne itinérante et/ou permanente dans chaque centre socioculturel, collèges et lycées de toutes les addictions incluant la consommation banalisée du protoxyde d’azote,
  3. La création de médiateurs spinassiens originaires de chaque cité afin d’aider les parents dans leur entreprise à sensibiliser leurs enfants dans la prévention de toutes les addictions.

Nous serons à nouveau sur le terrain de la sensibilisation sur d’autres addictions avec l’ensemble des forces citoyennes et politiques jusqu’à ce que nos revendications soient entendues.  

Manela Vesaphong, Mariama Sané, Leila Ennamli-Idrissi et Slimane Tirera de l’équipe des Fédérateurs

**Photos de #ShootbyAlma

P-S : Pour votre information, le 1er article était de Rachida Rhabi, les 3 autres interventions médias de Slimane Tirera, ici et .