La ville de Paris abrite son lot de musées, ceux que l’on a tous déjà fait comme le Louvre ou le quai Branly, et ceux dont on n’a jamais entendu parler, qui pourtant existent, et qui seraient intéressants à faire !… ou peut-être pas tous, mais ça nous rend quand même curieux d’y jeter un œil!

10. Le musée des Arts forains

Il est situé au 12e arrondissement dans le quartier du Bercy, à l’extrémité sud-est du parc Bercy, et présente une reconstitution d’une fête foraine traditionnelle européenne caractéristique des années 1850 à 1950, et nous montre divers objets récoltés par M. Jean-Paul Favant, antiquaire de formation. Le musée se divise en différentes salles divisées elles-mêmes en différents thèmes comme Le magic mirror, le salon vénitien, ou encore le théâtre du merveilleux. Les manèges et attractions peuvent être essayées lors des différentes visites, organisées par une conférencière ou un magicien!

 

9. Musée de la préfecture de police

Il se trouve au 5e arrondissement, au 3e étage de l’hôtel de police, et nous raconte l’histoire de la police, du XVIIe siècle à nos jours. Les objets proviennent entre autres de  l’exposition universelle de 1900, ainsi que de divers dons et acquisitions faites jusqu’à aujourd’hui. Certains objets rendent ce musée attrayant comme des lettres de cachets signées du roi, des ordres d’arrestations datant de la période révolutionnaire, notamment celui de Beaumarchais, mais aussi des affaires présentées comme l’affaire de la bande à Bonnot, ou l’affaire du collier de la reine.

 

8. Musée Bible et Terre Sainte

Il se situe à l’intérieur de l’Institut Catholique de Paris dans le 6e arrondissement, et nous retrace la vie quotidienne des palestiniens du Néolithique jusqu’à la période croisée. Il comporte 3000 objets, dont certains sont très remarquables, comme un masque funéraire provenant du sud-ouest de la mer Morte, daté de 7000 av. J.-C. et dont il n’existe que 5 exemplaires dans le monde!

 

7. Musée de la Contrefaçon

Il est au 16e arrondissement et fut créé par l’Union des fabricants dans le but d’informer de l’étendue de la contrefaçon et ses conséquences dans l’économie mondiale. Il s’agit d’une collection provenant des saisies de douanes, et s’étend dans différents domaines comme les jouets, l’art, les cigarettes l’outillage, les pièces détachées d’automobiles, des CD/DVD, et même des stylos. On y trouve même des anciennes contrefaçons comme des bouchons d’amphores datant de la période gallo-romaine.

 

6. Musée du Fumeur

Il s’agit d’un musée privé dirigé par Michka Seeliger-Chatelain et Tigrane Hadengue se trouvant au 11e arrondissement, il informe sur l’acte de fumer, ainsi que sur les différentes plantes fumées. Sa collection se compose entre autre de pipes en terre cuites, de narguilés, de pipes à eau, ainsi que sur des tabatière et des échantillons de tabac.

 

5. Musée de la vie romantique

Il se trouve dans le 9e arrondissement, dans l’hôtel Scheffer-Renan, qui est l’ancienne demeure du peintre d’origine hollandaise Ary Schefffer, et l’ancien foyer d’inspiration romantique de la première partie du XIXe siècle. On y trouve notamment les différents  souvenirs de la romancière George Sand, qui venait rendre visite au peintre, ainsi que les différents objets appartenant au peintre Ary Scheffer.

 

4. Musée de l’éventail

Il s’agit d’un musée privé qui est situé au 10e arrondissement, et qui est entièrement consacré aux éventails et à leurs fabrications. Ce musée est divisé en 3 salles, nous expliquant au début l’iconographie des différents éventails, puis nous montre le métier du Tabletier, celui de l’éventailliste, et une dernière salle décorée dans le style Henri II avec une collection d’éventails variés.

 

3. Musée en Herbe

Ce musée se trouve au 1er arrondissement, et est géré par une association loi 1901, soutenue par la mairie de Paris, de l’État, et d’autres entreprises, et propose divers parcours-jeux sur des thèmes artistiques, scientifiques et civiques conçus pour les enfants. Sa pédagogie originale  est basée sur le jeu et l’humour, développant la sensibilité et la curiosité des enfants. Des jeux d’observations, d’imaginations, d’identifications leur permettent de découvrir les œuvres d’art et les objets exposés. Un livret-jeu les guide tout au long du parcours, favorisant ainsi la visite autonome des expositions.

 

2. Musée de la Magie

Situé au 4e arrondissement, ce musée est présenté par divers magiciens expérimentés, nous racontant une histoire de la prestidigitation. Un spectacle de magie de salon et de close-up est proposé durant la visite, ainsi que la découvertes de diverses salles comportant des illusions d’optique, ainsi que du matériel utilisé par les illusionnistes depuis le XVIIe siècle, et des machines payantes utilisées par les forains. Le magicien résident du lieu est Jérôme Cadeac. Une petite boutique est encore l’occasion d’une dernière série de démonstrations. L’ Académie de magie Georges Proust y diffuse ses créations.

Une école de magie propose toute l’année des cours.

 

1. Musée des Égouts de Paris

Eh oui, les égouts ont même leur musée! Il se trouve au 7e arrondissement de Paris, et même si de prime abord, cela vous semble sordide d’aller le visiter,il se peut qu’il soit intéressant puisqu’il nous permet d’apprendre l’histoire des égouts de Paris, mais également sur les travail des égoutiers et de l’assainissement des eaux. Le musée reçut près de 95 000 visiteurs en 2007, de quoi vous convaincre d’y jeter un oeil!

 

Il y a encore différents musées qui composent la capitale française, comme le musée de La Poste (peut-être y voit-on l’homme qui a créé le concept des 3 caisses fermées pour une seule ouverte!), mais également le musée de l’immigration, ou encore le musée de l’Ordre de la libération, bref de quoi occuper une partie de l’été pour ceux qui veulent visiter la capitale sous un autre œil!