Originaire de la Loire Atlantique Thibaut Clavreux ,30 ans est aujourd’hui coach sportif. Cette tête bien faite nous a fait l’honneur de parler de sa passion pour le sport lui qui en a fait son métier. « A vos marques, prêt?… »

Bonjour Thibaut pouvez-vous présenter votre parcours?

Mon parcours est assez original. J’ai débuté mes études avec une formation axée sur les sciences et intégré une école préparatoire. Cela ne me plaisait pas. Mon but était de devenir chef opérateur pour le cinéma. J’ai donc fait une école et obtenu un master dans cette branche. Par la suite je suis revenu à mon premier amour: le sport. Aujourd’hui me voilà coach sportif.

 

Qu’est-ce qui vous a incité à le devenir?

Tout d’abord j’aime beaucoup le sport, c’est la condition essentielle. Ce que j’appréciais beaucoup c’est le côté indépendant. Je travaille à mon compte, je gère mes affaires, mes contacts, mes clients. Mon souhait était d’allié ce statut à ma passion sportive.

 

Clichy est une ville sportive. Vous êtes-vous installé ici dans le but de développer une clientèle à fort potentiel?

J’ignorais cet aspect très sportif de la ville avant d’y emménager. Je l’ai découvert avec plaisir après. Pour avoir été dans des villes comme St Ouen, Asnières cette ville me plaisait bien d’un point de vue géographique. La qualité de vie est sympa et en terme d’immobiliers c’est intéressant. Tout est plus simple. Aussi bien pour toucher une clientèle nouvelle que pour faire des buisness.

 

Au niveau du développement de votre activité est-ce une affaire qui roule?

Pour être honnête c’est bien developpé. J’exerce depuis quatre, cinq ans en région parisienne. Mes débuts étaient plus compliqués. Je suis originaire de Nantes et je n’avais aucun réseau. Les activités étaient très faibles au lancement et puis j’étais inexpérimenté. Aujourd’hui j’ai la clientèle nécessaire.

 

Que voudriez-vous éventuellement améliorer?

En ce qui concerne les améliorations j’aimerai recentrer mon activité à proximité de Clichy. Ma clientèle est assez dispersée en Ile de France. Avec les gros problèmes de circulation que connaît la région l’idéal serait de réduire les déplacements.

 

Faites vous plus du coaching en salle ou en extérieur?

Essentiellement à domicile. En salle il m’est arrivé d’avoir des clients avec des objectifs à atteindre: force, musculation, plastique.

 

Votre avis sur le cross-fit?

J’apprécie le crossfit. Il a été labellisé par une grande marque de sport. A la base c’est une méthode dérivée des entraînements militaires. Ils y ont ajouté de l’haltérophilie et du matériel. Je trouve ça très bien à condition de savoir s’entraîner. Les blessures sont malheureusement très fréquentes. Certains conseils de cette marque ne sont pas à prendre au pied de la lettre. Il faut savoir s’adapter. Une fois que l’on a la bonne méthode les résultats sont excellents en termes de cardio,souplesse,coordination et force. C’est très complet.

 

Pour finir quelle est votre définition du coach sportif?

C’est quelqu’un qui doit comprendre les attentes et objectifs d’une personne. Il est important qu’il sache prendre en compte des paramètres dont l’individu n’aura pas forcément conscience au départ. Dans un second temps, il  doit d’avoir en la notion de coach « gourou ». Etre un exemple dans l’hygiène de vie et l’état d’esprit.