Tendre la main aux décrocheurs par Samuel THOMAS, délégué général de la Fédération nationale des Maisons des Potes

Les associations qui agissent au cœur des quartiers populaires auprès de la jeunesse, auprès des familles font vivre la citoyenneté et les valeurs de la République.

Le décrochage

Depuis plusieurs années nombreuses sont ceux qui s’alarment sur le « décrochage » d’une partie de la population des quartiers populaires. Il y a le décrochage scolaire de ceux qui ne croient plus pouvoir réussir leurs études et s’enrichir d’une formation au sein de l’éducation nationale. Il y a le décrochage de jeunes vis-à-vis d’un certain nombre d’institution à commencer par la police mais au-delà avec une méfiance vis-à-vis de toutes les institutions de l’état et des collectivités territoriale.

Quand une personne « décroche», ne trouve plus sa place dans la société qui est régie par l’état et les institutions de la république. Il peut aller jusqu’à décrocher vis-à-vis des principes mêmes et des valeurs même que sont censée incarner et défendre les institutions de la république française.

Les raisons de perte de confiance vis-à-vis des institutions (éducation, police, élus, aides sociales etc.) sont grandes pour tous ceux qui vivent leur situation personnelle comme désespérée et qui n’arrivent pas à trouver le chemin de l’espoir au sein de notre société.

Les Maux

Certaines personnes ainsi désespérées sombrent dans l’alcoolisme, les antidépresseurs, la drogue, l’auto destruction de leur santé et de leur personne. D’autres envisagent de rompre en basculant dans des circuits économiques en rupture totale avec la loi. D’autres ont transformé leur désespoir en haine de la société et sont prêt à basculer dans la lutte violente contre autrui et contre le pays tout entier.

Pour faire face aux douleurs de la vie, aux angoisses, au sentiment d’être exclus et mis à l’écart de la société nombre de personnes cherchent de l’aide auprès des associations de toute nature. Il est essentiel quand on ressent le désespoir de trouver des mains tendues qui vous aident à reprendre gout à la vie et pour reprendre espoir.

Agir pour l’Égalité

Les maisons des potes, les associations réunies et mobilisées au sein de la fédération nationale des maisons des potes sont des mains tendues à ceux qui retrouvent dans le collectif une énergie pour aller de l’avant.

Notre collectif a pour ambition de remobiliser l’espoir par la réflexion et la revendication d’une société plus juste qui donne à chacun les moyens d’aller de l’avant sans discrimination, sans racisme, sans haine.

L’idéal d’égalité que défendent les maisons des potes est une espérance et une force donnée a chacun de ceux qui souffrent des injustices de la vie et de la société.

Si vous partager cette orientation nous vous invitons à soutenir et rejoindre les maisons des potes et apportez chacun cette part d’enthousiasme qui nous permet de faire aboutir les luttes sociales qui redonnent espoir et de faire de l’égalité une réalité.