Voici la nouvelle campagne lancée par la marque de cosmétiques Lush qui dénonce la cruauté du déterrage de blaireaux.

 

Le blaireau est classé en tant que gibier de France. En période de chasse, à partir de la mi-septembre, le blaireau peut être tiré jusqu’à la fin du mois de février et déterré jusqu’au 15 janvier. Mais le déterrage peut être prolongé sur simple volonté du préfet et être pratiqué dès le 15 mai.

 

Le déterrage consiste à lâcher des chiens pour acculer un blaireau au fond de son terrier puis l’en extirper brutalement à m’aide d’énormes princes métalliques qui lui infligent de douloureuses blessures et l’achever à coup de fusil ou de couteau… Voilà le sort horrible réservé au blaireau en France. C’est la raison pour laquelle la société de produit cosmétique Lush a décidé de mener une campagne nationale pour sensibiliser sur cette méthode de chasse cruelle.

 

Le blaireau est pourtant un animal inoffensif mais certains utilisent le prétexte de la tuberculose bovine pour les abattre. En effet, tous les comme les cerfs et les sangliers, les blaireaux peuvent être porteurs d’une bactérie mycobacterium bovis, et sont donc susceptibles de transmettre la maladie de la tuberculose bovine au cheptel bovin si leurs domaines vitaux se chevauchent. C’est pourquoi les blaireaux sont massacrés sous couvert de cette maladie. Or en Bourgogne par exemple, seuls 12 blaireaux ont été retrouvés contaminés entre 2009 et 2010, plus de 3000 seront éliminés sous prétexte de cette maladie.

 

Ainsi la marque très connue de cosmétiques Lush a lancé un communiqué en énonçant que « le blaireau joue un véritable rôle dans la nature. S’il venait à disparaître, c’est toute une chaine alimentaire qui serait perturbée, pouvant entrainer un déséquilibre irréversible ».

 

Connue pour son engagement en faveur de la préservation de l’environnement et des animaux, l’enseigne a décidé de se mobiliser contre le déterrage des blaireaux à travers une campagne de sensibilisation du 21 au 27 janvier 2019 dans ses 44 boutiques en France. Cette action a été réalisée en association avec l’ASPAS (Association pour la protection des animaux sauvages), partenaire de la Fondation 30 millions d’Amis qui s’intitule « Blaireau, et alors ? La torture n’est pas un loisir ! ».

C’est une belle prise de parole qui va permettre de faire réagir différents cercles d’acteurs grâce à sa notoriété.