C’est l’affaire phare du moment, Weinstein : les agressions sexuelles de  sur plusieurs femmes, qui osent le dénoncer, même plusieurs années plus tard. Le hastag #BalanceTonPorc se propage sur la toile Tweeter, avec des victimes qui osent avouer le nom des personnes qui avaient abusé d’elles, et les noms de star s’allongent de plus en plus, et qui concerne maintenant le célèbre Gilbert Rozon, personne mythique de l’émission « La France a un incroyable talent » mais aussi du festival « Juste Pour Rire », accusé lui aussi d’agression sexuelle en 1994 à Paris. Cet élan de dénoncement des victimes face à leurs agresseurs ne devrait-il pas aller plus loin encore ?

En effet, nous le savons tous, bon nombre de personnes célèbres sont connus pour des actes d’agression sexuelle, et pire encore, de pédophilie, mais reste encore maintenant encore impunis pour leurs crimes. Pourquoi sont-ils privilégiés ? Parce qu’ils sont célèbres. Ainsi donc, la justice n’a jamais rien fait pour eux. Qui sont-ils ?

 

Woody Allen

Grand cinéaste connu internationalement, connu pour ses penchants pédophiles. Il aurait notamment agressé sexuellement la petite fille de sa deuxième femme, alors que cette dernière n’avait que 7 ans au moment des faits. Elle le dénonça dans une lettre ouverte parue au New York Times en 2014 où elle accuse Woody Allen, mais également le monde du cinéma de complicité. Sa parole est remise en cause puisque les faits dataient d’une vingtaine d’année. Il faut savoir que d’après l’Association Internationale des Victimes de l’Inceste, les victimes attendent en moyenne 16 ans avant de parler de leurs agressions, et 22% le font plus de 25 ans après. Pour ceux qui diraient également que la mère a pu l’influencer, sachez que les mystifications sont rares : 6% des cas. Il resta donc toujours impunis, et non moins célèbre.

 

Roman Polanski

Romancier qui est bien célèbre aussi, ce dernier couche avec une adolescente de 13 ans en mars 1977, qui était venue poser pour des photos qui étaient commandées par le célèbre magasine VOGUE. Selon les dires de la victime, elle aurait été alcoolisée, droguée et violée. Le romancier s’est retrouvé 47 jours en prison avant d’être libéré sous caution. Il décide de se réfugier en Grande-Bretagne quelques jours avant son audience, puis en France. Il devient impossible à extrader malgré le mandat d’arrêt international lancé. En 2009, il se fait prendre à Zurich et doit verser une caution de 3 millions d’euros et est assigné à résidence avec un bracelet électronique. Face à cette pression, il publie une lettre ouverte sur le site de la revue de Bernard-Henri Lévy. Et grâce à cette lettre, beaucoup de personnalités ont soudainement apporté leurs soutiens et prennent également sa défense (400 personnalités en tout) comme Isabelle Adjani, Isabelle Hupert, Yann Moix, Mathilde Seigner, mais aussi… Woody Allen. En 2010 l’actrice britannique Charlotte Lewis se met à accuser également Polanski pour abus sexuels lorsqu’elle avait 16 ans, mais elle se fit menacer de poursuites par ses avocats ce qui a donc stoppé les accusations de la jeune femme.

 

Jean-Luc Lahaye

Chanteur français, Jean-Luc Lahaye est mêlé à plusieurs affaires de pédophilie : une adolescente de 15 ans l’accusait de l’avoir violé avec son avocat Roland Elbaz à deux reprises. Grâce à la carte du « elle était consentante ! », les deux sont condamnés en 2007 à une amende de 10 000€ et… c’est tout. En mai 2015, Jean-Luc se fait encore une fois attraper et condamner en demandant à une jeune fille de 14 ans de s’adonner à divers jeux sexuels par webcam. Et ? Et pas de prison puisqu’il tourne pour Stars 80 la suite où il s’est d’ailleurs permit une blague douteuse lorsqu’un acteur lui donne la réplique sur le fait qu’il est habituellement accompagné « Ah mais t’inquiète pas, elles vont venir, hein ! Mais à cette heure-ci elles sont au lycée… Ben oui elles passent leurs bacs. »

 

Michel Polac

Aucun faits attestés, mais la journaliste Daniela Lombroso s’est permise de lui dire ce qu’elle pensait lors de l’émission On n’est pas couché suite à ses écrits dans son Journal paru en 2000. Petit extrait ?

« À 40 ans, avec ce curieux gamin un peu bizarre, sauvage, farouche, un rien demeuré, fils de paysan, orphelin, peut-être, qui devait avoir 10, 11 ans, peut-être moins, et qui m’a si étrangement provoqué jusqu’à se coucher nu dans ma chambre d’hôtel en me racontant une obscure histoire de relation sexuelle avec une homme de son entourage, et je me suis rapproché de lui, et il était nu sur le côté, et j’ai seulement baissé mon pantalon et ai collé mon ventre contre son cul, et j’ai déchargé aussitôt, en une seconde, dans un éblouissement terrible, et il a eu un petit rire surpris comme s’il s’attendait à ce que je le pénètres »

 

Les agressions sexuelles sont hélas trop nombreuses et font partis du quotidien des gens, à tel point qu’ils en oublient le traumatisme des victimes, ainsi que de punir ces criminels, célèbres ou pas.