Le Spring Break est une semaine ou deux de pause pendant l’année scolaire qui a généralement lieu, selon les différentes universités américaines, entre la fin du mois de février et la 3e semaine d’avril, ce qui est donc l’équivalent de nos vacances de Pâques/printemps. C’est un des moments mythiques de la vie étudiante américaine, que l’on se doit de faire au moins une fois durant les quatre ans d’études à l’université. Entre alcools, fêtes jusqu’au bout de la nuit, sexe, drogue, concours de tee-shirts mouillés, les étudiants considèrent cette semaine comme un total relâchement avant de se préparer pour les examens de fin d’année.

Les lieux privilégiés sont des lieux ensoleillés comme :

Miami Beach (Floride), Laguna Beach (Californie), Cancùn (Mexique), Cabo San Luca (Mexique), les Bahamas, la Jamaïque, ou encore Puerto Rico.

Le coût de cette semaine peut rapidement devenir très élevé puisque les étudiants prennent des formules tout compris (des packages) avec transport et hôtel inclus, et parfois aussi le pass alcool à volonté. Mais le prix ne les effraient aucunement, ils économisent des mois à l’avance pour pouvoir participer à ce que l’on pourrait presque qualifier un « rite de passage ».

Cette semaine de relâchement arrive tout doucement en Europe, notamment en Croatie, mais aussi en Espagne à Salou, qui attire avec ses plages paradisiaques, et à Costa Brava dans une station balnéaire. Les fêtes y sont moins dans la démesure qu’aux États-Unis, mais sont toutes aussi attirantes pour les étudiants Européens, et notamment les français. Les prix sont également plus bas, et l’endroit est plus cadré par la sécurité, qui servent uniquement à empêcher les débordements excessifs, pour le reste, vous pouvez vous y éclater!

Les Spring Break se multiplient dans différents pays, avec une ambiance différente pour chaque, mais quoi qu’il arrive, une semaine de pure folie et de plaisir vous y attends!

Cadeau : Un petit aperçu du Spring Break de Salou avec le teaser de l’édition 2017: