Les tatouages, qu’ils soient discrets ou qu’ils couvrent toute une partie du corps, symbolique ou purement esthétique, tout tatouage a une histoire. Marquer sa peau à l’encre indélébile est un acte fort, une façon de prendre le contrôle d’un corps qui nous échappe, ou de graver à jamais un souvenir, une joie, une douleur.
Les tatouages on les regardent et maintenant on peut aussi les écouter. Créés par l’entreprise américaine Skin Motion, ils permettent de graver sur notre peau un souvenir sonore. Mais comment ça marche exactement ?

Tout d’abord, il faut télécharger l’application « Skin Motion » qui générera une empreinte visuelle d’un extrait audio issu de n’importe quel son. Comme l’aboiement de votre chien, le rire d’un bébé, les paroles d’un proche … Une fois cette étape franchie, il suffit de se faire encrer cette onde sonore par un tatoueur formé par Skin Motion. Vingt-quatre heures plus tard, la piste audio est animée et on peut l’écouter en scannant le tatouage avec un smartphone.

Leur inventeur, Nate Siggar, un tatoueur de Los Angeles (Californie), raconte sur son site internet comment l’idée lui est venue. Deux de ses amis sont venus se faire tatouer la première phrase d’une chanson d’Elton John, Tiny Dancer. « Est-ce que ça ne serait pas génial si on pouvait écouter le tatouage ? », lui a lancé la femme. Bingo, la trouvaille a de quoi révolutionner ce petit monde fermé du tatouage !

Une musique ou un son d’une durée d’une minute peuvent être tatoués sur la peau. Une fois scanné avec son appli, Soudwave Tattoos, officiellement lancée en juin, devient une piste sonore.

Technologie brevetée

Le Californien a breveté cette technologie, fondé l’entreprise Skin Motion dans la foulée et il cherche actuellement à former un réseau de tatoueurs certifiés Soundwave Tattoos pour l’essaimer partout dans le monde. Plus de 260 personnes sont déjà formées et 11 500 clients sont sur liste d’attente pour en avoir un.

Voilà une nouvelle tendance créative !