Shone, le 93 en étendard

Comment parler de Shone du groupe Holocost sans le Ghetto Fabulous Gang, ce rappeur issu de Clichy-sous-Bois (93) ? Je me souviens aussi du bon temps où le marché aux puces dit « Clicli » était un phare entre les marques streetwear, la vente de street-CD et les cars fan de hip-hop pur et dur. Clignancourt est devenu en quelques années un véritable marché pour les artistes indépendants. c’était l’esprit « Ghetto Fabulous Gang » dans toute sa splendeur.

508523290_smallVient en 2005 la sortie de « Gangsters avec de grands boubous » et « Nous on est pas les autres ». C’est à ce moment-là que j’ai découvert le rappeur Shone et son groupe Ghetto Fabulous Gang composé des rappeurs Alpha 5.20, K.E.R et O’rosko. En parallèle, il appartient au groupe « 93 Etendard »  qui rassemble les artistes Shayz, Azod, K.E.R, Nanou, Yoshi, Baro, Face Gambla (Diro, Balastik Dogg, Bibi) et Miko.

Les sons sont très imprégnés de la vague « west coast ». Le rappeur clichois montre un visage conscient, violent et revendicatif. Tel un précurseur, ses débuts de carrière correspondent aux débuts du « gangsta rap » à la française.

shone-la-creme-du-crimeLa Crème du Crime son premier album en 2006 suivi de son deuxième projet L’argent de la Brinks avec K.E.R marquent le lancement d’une carrière solo réorientée artistiquement : « L’Holocost ça y est maintenant t’as vu qu’on baise la basse, le bizz, le buzz. Les soi-disant boss, ignorant qu’ça fait des piges qu’on blesse. Comme un délinquant qui brasse, mate jamais notre froc se baisse ».

Arrivent les projets, Délinquance juvénile, Associations de malfaiteurs et La Crême du Crime 2. Le Clichois est très créatif et inspiré par son vécu entre délinquance, vie de rue, argent, amitiés, amours et conscience politique. Ces thèmes de prédilection sont notamment la pauvreté, le chômage, l’éducation, la mémoire de l’esclavage et de la colonisation. Son projet Jusqu’à la mort les emporte en 2011 est le projet synthétisant cet état d’esprit. album-shone-jusqua-mort-emporte-l-glph2k

Après les départs à la retraite des illustres fondateurs du Ghetto Fabulous Gang (Alpha 5.20 et O’rosko) et le retrait de son complice d’Holocost (K.E.R), Shone est devenu l’héritier du rap de rue made in « gangsta rap » conscient je dirai. Dans le projet, Mort du Rap Game en 2013, le rappeur a bien repris le flambeau « avoir un toit hommie devrait être un droit pas un luxe, aaarrh. On a tellement volé qu’on a pas l’réflexe de l’achat. Vivre honnêtement c’est bien plus dur que faire un quage-bra », extrait du morceau « Enfants du Ghetto ». Dans le son Postiché, l’artiste pose ses nouvelles ambitions « chaque rime est un message, quitte à vous contrarier ».ghetto_fabulous_gang_la_mort_du_rap_game

Productif, Shone fait des apparitions dans des mixtapes, des albums et des clips. Il est très demandé car il vit et respire la rue. Il représente une école du rap de rue avec des valeurs et des convictions solidaires comme on peut l’entendre dans le morceau  Mafia Kainfry : « de larmes de sang, près à dead pour l’honneur du clan. Visage à découvert, pas d’cagoule ni de gants ».

Cette année 2016, le rappeur monte en puissance avec les sons Wouh, Plein Coeur et Black Two Times extraits de son prochain album « Loin du Paradis ». Nous le savons tous, ce projet sera  : « Déterminé, Discipliné et travaillé », tel du rap « Ghetto Fabulous Gang ».