Les Rohingya sont la minorité musulmane vivant en Birmanie, où la population est constituée principalement de bouddhistes à 90%. Ils vivent pour la majorité d’entre eux dans l’état d’Arakan, l’un des états les plus pauvres du pays. La population birmane n’a jamais considéré ce peuple arrivé suite à la colonisation britannique, comme partie intégrante de leurs pays.

C’est en 1982 qu’une loi les déstituant de la nationalité birmane a été votée et, suite à cela, ils ont progressivement perdu tous leurs droits en Birmanie.

En août dernier, les hostilités ont repris suite à l’attaque des rebelles de l’armée du salut des Rohingya d’Arakan, tournée vers les postes de police de l’armée birmane. Mais c’est une représsion sévère de la part de l’armée birmane qui a été déclenchée. Celle-ci, étant protégée par l’état birman, commet ce qu’on pourrait appeler un « génocide » : des centaines de morts, les villages brûlés et dévastés. Les Rohingya sont forcés de fuir vers le Bangladesh ; on peut compter environ 500000 personnes dans les camps de réfugiés. Ils restent néanmoins démunis de leurs nationalités, ils vivent dans des situations précaires et sont constitués de nombreux enfants orphelins livrés à eux même face à cette crise.

 

Mais que pouvons-nous faire pour leur venir en aide?

 

Nous pouvons notamment prendre l’exemple de la LoveArmy, un groupe constitué de youtubeurs et influenceurs menés par Jérôme Jarre et Omar Sy, qui se sont rendus au Kutupalong Refugee Camp pour mieux comprendre la situation et leur venir en aide.

Ils avaient pour stratégie d’attirer les grandes entreprises et les « puissants » grâce à une mobilisation à travers les réseaux sociaux. Mais cela s’est traduit par une absence totale de réaction. Ils ont néanmoins réussi à lever près de deux millions de dollars de donation en l’espace de trois semaines, cela va permettre d’apporter de la lumière, assainir l’eau et construire des lieux pour accueilir les enfants. L’argent reste néanmoins une solution à court terme et nous ne pouvons que continuer à croire en leur stratégie et l’adopter en partageant et en informant au maximum.

Voici ci-joint une vidéo de l’un des youtubeurs sur leur rencontre avec les Rohingya, Le Grand JD :