Jeanne-Antoinette Poisson, marquise de Pompadour et de Duchesse de Menars. Cette femme est un personnage emblématique de l’histoire de France.

Femme de pouvoir, aux multiple facette qui d’une manière délicate à réussi à manipuler bon nombre de Bourgeois. Favorite du Roi Louis XV elle participera activement à la politique du pays trouvant les arguments adéquats auprès du Roi et des Noble.

 

Marquise, Duchesse, maitresse et Femme d’état.

Cette grande dame est née le 29 décembre 1721 à Paris et elle décédera à l’âge de 42 ans le 15 avril 1764 à Versailles.

Nous avons même un titre de naissance à son noms qui nous est parvenue qui nous dit je cite :

« Du mercredi 30 décembre 1721, fut baptisée Jeanne-Antoinette Poisson, née d’hier, fille de François Poisson, écuyer de Son Altesse royale Monseigneur le duc d’Orléans, et de Louise-Madeleine de La Motte, son épouse demeurant rue de Cléry… ».

Elle a tout d’abord été mariée à l’âge de 21 ans en 1741 à Charles-Guillaume Lenormant d’Etiolles. De cette union deux enfant virent le jour, le premier en 1741 prénomé Charles Guillaume décédé lors de sa première année ainsi qu’une fille en 1744 nommée Alexandrine.

Le lieutenant des Chasses de Versailles trouver Jeanne-Antoinette Le Normant d’Etiolles comme étant très belle, il nous reste une description de son témoignage :

« d’une taille au-dessus de l’ordiaire, svelte, aisée, souple, élégante; son visage était d’un ovale parfait, ses cheveux plutôt châtain clair que blonds. Ses yeux avaient un charme particulier, qu’ils devaient peut-être à l’incertitude de leur couleur. Elle avait le nez parfaitement bien formé, la bouche charmante, les dents très belles, un sourire délicieux, la plus belle peau du monde. »

Elle fait construire un théâtre dans son château d’Etiolles aux abords des forets ou chasse le roi et se fait informer des chasses de ce dernier qu’elle a le droit de suivre en calèche. Elle se fait accompagner par un des lieutenants de la vénerie royale qui l’informe des différent passage du roi et de ses chasse pour qu’elle puisse attirer son attention. Au cours d’une des chasses elle arrive à se faire remarquer par le roi pendant l’été 1743 que Louis XV la remarque.

Ce n’est que le 23 février 1745 lors du mariage religieux du fils du roi, le Dauphin Louis-Ferdinand avec l’infante Marie-Thérése d’Espagne que le roi et Jeanne se voit plus longuement.

Deux jours plus tard a lieu dans la galerie des glaces du château de Versailles un bal masqué où Jeanne est présente est sous l’apparence de Diane chasseresse. Quant au roi et ses courtisans ils sont costumés en ifs. Lors du bal, la cour voit que l’un des ifs s’entretient longuement avec la belle inconnu en Diane. Très vite la cour suppose que c’est le roi et qu’il souhaite qu’il devienne la futur favorite du roi.

Très rapidement Jeanne rend des visites régulières au château et Louis XV décide de l’installer à la cour de Versailles dans un appartement juste au-dessus de celui du roi relié par un escalier secret.

En 1745 le roi lui donne le domaine de Pompadour et lui fait, par ce geste, devenir Marquise de Pompadour. Elle obtient également la même année la séparation légale avec son mari.

Après 20 ans passée à coté du roi elle contracte la tuberculose. Dans la nuit du 14 au 15 avril 1764 le curé de la Madeleine de la Ville-l’Evêque confesse la marquise et lui donne l’extrême onction. Elle décéda la même nuit à l’âge de 42 ans à Versailles.