Première étape des championnats de France 2018 de skate (bowl)


 

Après la première étape street qui avait eu lieu à Chelles fin janvier, se déroulait ce weekend à Lyon les très attendus championnats de France de skate bowl.

Au programme des deux jours : qualifications le samedi et compétition (demi-finale et finale) le dimanche.

Les concurrents et concurrentes ont dû s’affronter à chaque fois au travers de deux heats de 4 à 6 riders et de 3 runs individuels d’une minute. Etaient prises en compte entre autres la difficulté technique, la vitesse, l’amplitude, l’endurance, la qualité de l’enchaînement.

 

 

Le public et l’ambiance étaient au rendez-vous sur ces deux journées intenses en sport et fortes en émotion. La compétition fut notamment marquée par la spectaculaire chute d’un concurrent qui aura eu raison de plusieurs de ses dents.

 

 

Les résultats furent serrés, spécialement côté femmes, où la première place s’est jouée à un iota entre les finalistes de l’étape, mais aussi pour le prix du best trick où plusieurs concurrents semblaient s’être démarqués par leur originalité.

C’est finalement Madeleine Larcheron qui s’impose côté skateuses, et Vincent Matheron (seniors) et Antoine Laurent (espoirs) côtés skateurs. Le prix du best trick, quant à lui, est remis à Adrien Bulard.

On regrette seulement l’injuste différence de récompenses entre les 3 lauréats hommes (300, 500 et 800 euros) et les 3 lauréates femmes (200, 300 et 400 euros). A à peine 10 jours de la journée internationale des droits des femmes, cet écart pourrait sembler être une plaisanterie de mauvais goût. Pourtant, il n’en est rien, et l’écart se creusera encore plus à l’étape finale, dans le cadre de laquelle les lauréats hommes remporteront les jolies sommes de 500, 700 et 1200 euros, là où les lauréates femmes seront primées des sommes inchangées de 200, 300 et 400 euros.

 

***

 

Rendez-vous les 19 et 20 mai à Marignane pour la deuxième étape Bowl et les 09 et 10 juin à Perpignan pour l’étape finale des épreuves street et bowl !

 

Lucie D.