On fête cette année les 30 ans du programme Erasmus. C’est une des plus belles réussites de l’Union Européenne. Le principe est simple : les étudiants d’un des pays membres reçoivent des aides pour aller étudier dans un autre pays membre de l’UE. Améliorer son niveau en langue, apprendre à être plus indépendant, sortir de sa zone de confort ou encore faire la fête, les motivations qui poussent les étudiants à partir ne manquent pas. J’ai rencontré Eva, l’une de ces jeunes,  partie à l’aventure.

Eva est ce que tu peux te présenter brièvement ?

Je m’appelle Eva, j’ai 23 ans. Je suis étudiante en M2 droit de l’environnement. Je suis partie un an étudier en Norvège d’août 2015 à juillet 2016 dans le cadre de mon master 1.

Pourquoi as-tu décidé de partir en Erasmus ?

J’ai toujours aimé voyager c’est pourquoi le programme Erasmus+ représentait pour moi l’occasion rêvée de vivre un an à l’étranger tout en continuant mes études de droit. Erasmus, c’est partir à l’aventure et à la découverte du pays de notre choix, de sa culture tout en restant encadré et accompagné du début à la fin de notre séjour.

 

Pourquoi la Norvège?

 Je voulais au départ partir au Canada car je n’ai jamais quitté le continent européen mais le programme Erasmus n’incluait pas cette destination. J’ai donc décidé de choisir un pays qui se rapprochait au plus de la nature et des grands espaces canadiens. Et je n’ai pas été déçue de mon choix car la Norvège est un pays magnifique ! Le rapport entre les norvégiens et la nature est un lien très particulier que j’avais envie de découvrir. Mon université avait un partenariat avec la ville de Bergen (2ème ville du pays) j’ai donc décidé de le mettre tout en haut de ma liste de vœux.

Quelles démarches as-tu dû effectuer pour partir ?

Grâce à Erasmus les démarches sont vraiment facilitées, ce qui a un côté rassurant tout de même. J’ai eu à remplir quelques papiers administratifs, à savoir rédiger une lettre de motivation et un CV en Anglais (puisque mes cours étaient enseignés en Anglais) et rendre le dossier à l’administration de ma fac.

En ce qui concerne le logement, l’université de Bergen nous proposait de louer des chambres étudiantes avec le Sib qui est plus ou moins l’équivalent du Crous français. Je n’ai jamais eu autant de facilité pour trouver un logement ! J’habitais dans une résidence un peu en dehors du centre-ville avec la majorité des étudiants étrangers. Nous étions environ 1000 et l’ambiance qui régnait là-bas était un peu celle d’une colonie de vacances. Tout le monde se parlait.  L’entraide et le bénévolat étaient omniprésents. Aussi, de nombreux événements étaient organisés pour et par les étudiants internationaux de notre résidence. La Norvège est un pays où le pouvoir d’achat est élevé et cela induit aussi des prix élevés qui, en moyenne, étaient trois fois supérieurs aux prix français. On trouvait donc quelques astuces « système D » pour éviter de payer trop cher. Par exemple, j’ai appris à démonter des portes d’entrée pour éviter d’avoir à appeler un serrurier. Une compétence qui ne doit pas être sous-estimée quand, tous les jours, plusieurs personnes s’enferment en dehors de leur chambre!

Est-ce que tu penses que cette expérience en Norvège t’a changé ? 

Je pense que oui, consciemment ou inconsciemment, c’est une expérience qui change une personne. Cela paraît certainement très cliché de dire que c’était la meilleure année de ma vie, mais c’est le cas !

Quelle est la chose la plus importante que tu aies retenue ?

J’ai vécu tellement de choses incroyables que je ne pourrais en citer qu’une. Vivre au milieu des montagnes, naviguer dans les fjords ou encore avoir la chance d’observer les aurores boréales danser dans le ciel n’est pas donné à tout le monde.

Bergen est une ville géniale à tous les niveaux, que ce soit pour étudier, sortir, rencontrer des norvégiens, se balader dans le centre ville à Bryggen (fameuses maisons colorées norvégiennes), se balader le long du port, se baigner dans les flords, faire des barbecues dans la nature ou bien encore des randonnées… Je suis obligée de m’arrêter car la liste est encore bien longue ! La particularité de la ville est qu’elle est entourée de 7 montagnes. Avec mes amis on essayait de faire au moins une randonnée par semaine. J’en connais même qui ont fait les 7 montagnes en une journée, mais je n’ai pas été aussi courageuse et les ai abandonnés en cours de route.

Si tu devais résumer ton expérience en un mot lequel serait-il ? pourquoi ?

Notre devise avec mon groupe d’amis était « YOLO » autrement dit You only live once, on ne vit qu’une seule fois en français. Je pense que cette expression résume bien mon expérience. Vivre chaque moment à 100%, découvrir toujours plus de choses, de personnes, faire de nouvelles expériences pour n’avoir aucun regret.

Conseillerais-tu à d’autres étudiants de partir ?

Bien sûr que oui, sans hésiter. C’est une expérience unique que je pourrais conseiller à tout étudiant, quelle que soit sa formation. Ce programme Erasmus est une réelle chance en tant que jeunes européens. Ne vous posez pas de question, foncez tout simplement, c’est une expérience incroyable que tout le monde devrait vivre !

As-tu des regrets quant à ton voyage en Norvège ?

Absolument aucun si ce n’est que un an c’est trop court.