Étant né à la fin des années 90s, la « Pokemania » qui fit suite à la sortie mondiale des premiers jeux de la licence ne m’a pas épargné. Pokemon® représente mon premier véritable coup de cœur pour un jeu vidéo, et comme beaucoup de jeunes j’ai grandi avec et suis resté un fan de la saga.Bien que j’adore découvrir chaque génération et que j’attende avec impatience la 8g, une impression demeure : celle que nous, les fans de la première heure, avons grandi, et que le jeu non.

C’est même le contraire : simplification des captures, de la prise d’expérience, voire de l’aventure (quand on t’offre un légendaire avant la 8ème arène, peu de challenges subsistent).

Et Nintendo® confirme en 2018 cette orientation avec les opus Let’s Go® : globalement apprécié par la critique, il n’en reste pas moins le jeu le plus simple et enfantin, jusque dans son design, produit par le géant japonais. Cette simplification, jugée extrême parfois extrême, passe mal auprès d’une partie des fans.

Même si la nostalgie ressentie lors de cet énième retour à Kanto à su en contenter certains, j’ai peur que la prochaine génération ne continue dans ce sens et me détourne pour de bon de la saga.

Heureusement, j’ai eu la chance de découvrir il y a quelques années maintenant un tout autre aspect du jeu : celui de la stratégie Pokemon®. Bien loin du chemin classique : entrainer ses créatures, battre la Ligue … La stratégie demande bien plus de réflexion et est adressée à un public adulte.

Le principe est simple : construire une équipe parmi les centaines de Pokemon® utilisables, et affronter d’autres joueurs lors de matchs et tournois en ligne.

Contrairement à une équipe construite durant l’aventure, une équipe stratégique doit satisfaire de nombreux critères : équilibre des types représentés et des fonctions de chacun des 6 Pokemons® la composant (tank, sweeper, lead, support …), mais aussi complémentarité au sein de l’équipe.

Chaque Pokemon® choisi possède de plus un movepool (set d’attaques qu’il peut apprendre), ainsi qu’un ou plusieurs talents, lui conférant des capacités uniques. On utilise aussi en stratégie de nombreux objets que nos compagnons peuvent tenir parmi une liste toujours plus étoffée.

La dernière chose à prendre en compte lors du choix d’un Pokemon® est son classement parmi les différents tiers stratégiques, ainsi que les éventuels nerfs et ups dont il pourrait bénéficier selon les générations et l’évolution de l’univers stratégique.

Vous avez donc pu constater que cette discipline est complexe et en constante évolution, car chaque nouveau jeu apporte son lot de nouveauté qui impactent la stratégie. Un tiers spécial pour les derniers jeux Let’s Go® va même voir le jour, car ces opus ont leurs propres particularités (sur lesquelles je reviendrai).

Écrire cet article m’a bien plu, je pense donc revenir sur le sujet de temps en temps pour expliquer plus précisément certains points cruciaux de la stratégie et illustrer concrètement certains propos évoqués ici !