A l’occasion du 39e Festival d’Île de France, Youssou N’Dour donne trois représentations uniques ce week-end dans le décor prestigieux du Cirque d’Hiver. Nous y étions vendredi soir, où un invité de marque a fait également le déplacement, Pascal Obispo.

Ce week-end, il souffle comme un vent du Sénégal à Paris. Youssou N’Dour est en effet pour trois soirs au Cirque d’Hiver, de vendredi à dimanche, dans le cadre du Festival d’Île-de-France. L’événement coïncide par ailleurs avec la Tabaski, nom donné par les musulmans d’Afrique de l’Ouest à la Fête de l’Aïd.

Dès les premières notes, les quelques mille cinq cents spectateurs présents ont d’emblé ovationné Youssou N’Dour. Réputé pour son militantisme et son engagement à la cause africaine, l’artiste sénégalais a placé sa performance sous le signe de l’avenir et de la solidarité. Pour le chanteur, souvent, on montre une certaine image de l’Afrique qui est certes une réalité (pauvreté, Ebola, Sida, etc.) mais qui est loin d’être toute la réalité.

Avec Djiby Drame & Le Dialicounda en première, ce sont au final plus de deux heures de show où diverses sonorités d’Afrique de l’Ouest se sont côtoyées. Point d’orgue pour Youssou N’Dour, accompagné de deux choristes et d’une dizaine de musiciens, son hit international 7 seconds. Un titre repris en cœur par l’ensemble de la salle, dont un invité de choix, Pascal Obispo. Amis de longue date, les deux artistes avaient collaboré en 2002, avec le titre So Many Men.