Né à Saint-Avold en 1987 et vivant sur Metz, en Moselle, Philippe Rosenberger est photographe et écrivain. Passionné de comics, de science-fiction, de musiques, de séries et de jeux, il se définit lui-même comme « une sorte de geek avec des tonnes d’univers en tête ».

De 2005 à 2008, Philippe a suivi des études de photographie à l’Institut Supérieur National de l’Artisanat à Metz, où il obtient alors un Certificat d’Aptitude Professionnel, un Brevet Technique des Métiers et un Brevet de Maîtrise Supérieur.

Il s’adonne par la suite à la photographie de portrait, de mariage et travaille notamment pour la société Digipix. Aujourd’hui « Phileox » est un photographe indépendant qui se consacre pleinement à son art et à des sujets qui le passionnent !

 

 

Quelle esthétique photographique ?

Phileox est un photographe qui préfère le naturel au photoshopé, il ne l’utilise que pour créer ou suggérer une ambiance et donner vie à ses idées.

Il adore également les scènes fantasmagoriques, les photos suggestives (plutôt que les photos crues), les merveilles de la nature, et par dessus tout : sublimer le corps féminin.

Par ailleurs, le photographe a une opinion très forte sur l’utilisation de Photoshop et sur l’image de beauté que doit donner ses modèles. En effet pour lui, il n’est pas question de parfaire la femme selon les dictas de la mode mais d’apprécier sa beauté naturelle.

 

 

 

 

Les projets artistiques en cours.

 

Le cabinet inesthétique

C’est sous cette appellation que depuis 2014, Phileox regroupe les photographies fantasmagoriques composant sa vision personnelle de l’horreur et son imagination (assez perturbante dans certains cas).

 

Caché, révélé  

Ce projet de nu à but sociologique fut débuté en 2014. Il s’agit d’un ensemble de diptyques de format carré montrant l’intimité d’une personne (un bas ventre, une poitrine et/ou des fesses) dissimulée, puis dévoilée. Chaque participant doit répondre à la question « Pourquoi avez-vous accepté de participer à ce projet ? ».

  

Ces deux projets sont ceux demandant le plus de temps, d’énergie et de moyens. Cependant ce sont également eux qui le définissent le plus au près des modèles et des autres photographes de la région !

 

Le second carnet

Regroupe toutes les photos d’architecture, de nature, d’animaux à travers les différents voyages du photographe.

Regard éphémère

C’est ici que sont regroupés tous les projets atypiques qui ne s’intègrent pas dans les autres. Ce sont des montages et des prises de vues qui à la manière d’un regard furtif, se veulent une idée retranscrite en photographie.

Demoiselles

Ce projet rassemble différentes photographies concernant les femmes, mais surtout leur beauté. « Sublime, d’un sourire elle peut vous faire fondre d’émerveillement, sensuelle, d’un regard elle peut vous faire oublier tout le reste, et séductrice, d’un effeuillage, elle peut vous priver de tout discernement. »

Sensualité

La lingerie et le nu sont des registres photographiques qu’affectionnent particulièrement Phileox, les utilisant pour sublimer la beauté et la sensualité du corps féminin, ce projet représente la plus belle partie de son travail.

« Le plaisir de partager, de faire vibrer, d’émouvoir avec un beau cliché ou une belle prose, croyez-moi, c’est magique. C’est pour ça que j’adore mon travail, c’est un réel plaisir d’être photographe et écrivain. »

 

Comment sont choisies les modèles ?

Les modèles (féminins et masculins) sont trouvés principalement sur Facebook (via des groupes de modèles) et sont des amis proches/entourage du photographe. Mais il n’est pas rare que des personnes le contactent directement pour faire des photos et ainsi se créer un « book » ou réaliser des projets personnels qui leurs tiennent à cœur.

 

Quels sont ses sources d’inspirations ?

Aussi bien des photos emblématiques qui existent déjà que des rêves ou idées farfelues qui lui passent par la tête (pas de panique ce n’est pas un psychopathe). Par exemple la photo du vagin avec les tentacules est une idée qu’il trouvait graphiquement intéressante à réaliser ; et au bout d’un an il trouva enfin le modèle et les tentacules (comme quoi, tous les rêves peuvent se réaliser).

 

Des conseils à donner à ceux et celles qui veulent se lancer ?

Laissez libre cours à votre imagination, respectez vos modèles, être fun et surtout toujours chercher à aller plus loin !

 

 

 

 

Les différents sites web de « Phileox » : Facebook / Site web / Caché-Révélé

© 2016 Phileox by Philippe Rosenberger Tous droits réservés® | Mentions Légales | CGV |