Comment rapprocher les générations autour d’un moment de partage ?

L’idée est venue d’une étudiante en publicité à Bordeaux, Enora Goulard. A seulement 18 ans, elle a lancé Paupiette, une plateforme web qui met en relation des seniors et des étudiants pour des déjeuners intergénérationnels.

En effet dans la société il y a d’un côté, la vieillesse, la solitude et l’amour, de l’autre la jeunesse, le manque de temps et de budget. La mission de « Paupiette », depuis son lancement en 2016 est double, lutter contre l’isolement des séniors tout en proposant un repas complet et accessible aux étudiants, et favoriser le rapprochement intergénérationnel.

Le principe :

Vous en avez ras le bol de manger les plats du Crous, les grecs ultra-caloriques (sans parler de la provenance douteuse de la viande), les burgers des chaines de fastfood, ou encore de dépenser 5 euros pour un sandwich jambon beurre tristement garni. Vous préféreriez dévorer un bons plat de grand-mère ? « Paupiette » est là pour redonner goût à vos déjeuners.


La plateforme Paupiette propose aux étudiants de déguster un repas sain chez leurs aînés. Le principe est simple, il suffit de s’inscrire directement sur le site afin de déguster un bon repas ou bien de le mijoter. Si l’envie vous prend de savourer un plat maison, cela vous coûtera 4, 5 ou 7 euros selon si vous prenez ou non une entrée et/ou un dessert.

A la manière d’une plateforme collaborative, les repas reçoivent des notes sur la convivialité et le partage de ce moment passé ensemble. Ce qui assure une sécurité sur la plateforme.
 

L’objectif de l’opération est de permettre aux étudiants de bien manger pour un prix défiant toute concurrence. Par la même occasion, l’initiative permet de créer un lien intergénérationnel entre les étudiants et les personnes âgées, qui se sentent souvent isolées. Dans cette démarche, Enora est appuyée par les associations de quartier et les mairies afin de faire connaître l’initiative aux personnes qui n’ont pas forcément accès à Internet.

Réunir jeunes et seniors autour d’un bon petit plat c’est le projet d’Enora Goulard.

L’économie du partage a de beaux jours devant elle. Après le covoiturage ou le coworking, voici le partage de déjeuners. L’opération qui a déjà séduit les Quimpérois et les Bordelais débarquera à Paris à la fin du mois.

Pour s’inscrire (en tant que cuisinier ou dégustateur) c’est simple, vous pouvez envoyer un message sur le Facebook de Paupiette ou un petit mail à cette adresse : paupiette.cuisine@gmail.co, ou encore vous inscrire en ligne sur le blog.