Deux monuments de l’histoire musicale américaine réunies le temps d’un morceau qui pourrait symboliser l’esprit de leur travail : People have the power. Le 25 juillet dernier, au Paléo Festival en Suisse, la chanteuse Joan Baez est montée sur scène pour rejoindre Patti Smith.

Un sacré moment de grâce pour les spectateurs du concert de Patti Smith au Paléo Festival de Nyon, en Suisse. Alors qu’elle chantait People have the power, Joan Baez s’est pointée sur scène pour donner un de voix avec sa copine. Un titre qui résume bien leur combat respectif, puisque les deux prêtresses du rock et de la folk ont en commun l’engagement citoyen et politique.

Patti Smith avait, par exemple, soutenu le Green Party lors de la présidentielle américaine de 2004. Elle y avait déjà interprété son titre People have the power, en opposition à la politique du gouvernement Bush qu’elle a toujours critiqué. La chanteuse avait également soutenu les Pussy Riot après leur arrestation en 2012.

De son côté, Joan Baez participe à différentes manifestations. Au début des années 60, elle interprète l’hymne du mouvement des droits civils, We shall overcome, à l’occasion de la Marche vers Washington pour le travail et la liberté. L’artiste était bien sûr aux côtés de Martin Luther King lors de la Marche de Selma en Alabama. Inutile de vous dire qu’elle était logiquement opposée à la guerre du Vietman.

Cela va sans dire qu’en 1975, à Central Park, Koan Baez et Patti Smith sont montées sur scène pour la fin de la guerre du Vietnam. Quarante ans plus tard, nos deux têtes blanches poursuivent inlassablement leur combat pour les droits civiques et les libertés à travers le monde.