APB (Admission Post Bac pour les non initiés) est mort. Vive Parcoursup.

On a tous eu des mauvais souvenirs, des problèmes de connexion ou de recherche sur APB. La pression de choisir maintenant ce que tu vas faire jusqu’à ta mort…pas une super approche pour des lycéens qui vont se lancer dans les études supérieures.

Pour ceux qui ne connaissent pas le rôle d’APB, c’est assez simple. On choisissait dès fin janvier  les différents parcours qui nous intéressent (faculté, écoles de commerces, prépa ou BTS…) qu’on organise par vœux ou choix.. Après avoir fait un dossier trèèèès long, on était recevable ou pas. Si ton premier choix était validé, bravo. Tous tes autres vœux étaient effacés, donc c’était plutôt difficile de changer si on n’était pas sur.

Ce que promet Parcoursup :

  • de créer ton dossier de préinscription
  • de trouver des informations sur les différentes formations de l’enseignement supérieur : à chaque fois qu’on sélectionne une formation, on a toutes les infos dessus.
  • d’émettre des vœux de poursuite d’études sans les classer
  • de recevoir des propositions d’admission des établissements.

 

 

Quelques lycéens en terminale ont bien voulu nous donner quelques impressions sur cette nouvelle formule :

Hélène, 18 ans : « C’est bien de refaire un logiciel de gestion des études futures. Par contre, au niveau pédagogique, faut que ça suive. Déjà que nos profs galéraient sur APB ou savaient pas répondre à nos questions, on espère que la nouvelle formule sera pas trop dur à manier. »

Justin, 17 ans : « Je pense que ça servira à rien. L’administration française est pas connue pour simplifier les choses. »

Valentin, 19 ans : « J’ai eu une grosse galère sur APB l’année dernière. J’ai pas eu ce que je souhaitais au dernier moment et comme c’était validé, j’avais plus rien derrière. J’ai passé une année à chercher des petits boulots pour faire quelque chose sinon j’aurais rien fait toute l’année. Si parcoursup assure pas, je saurais pas quoi faire. »

Plutôt mitigé donc. On attend pas grand chose en définitive. La plupart pense que Parcoursup est juste un nouveau nom plus classe pour essayer d’effacer la mauvaise réputation d’APB.