En France le port du casque pour les cyclistes n’est pas obligatoire. Son utilité peut paraître assez évidente du fait de la protection qu’il apporte, ce que confirment de nombreuses études, pourtant d’autres spécialistes démontrent que le casque ne serait pas si important. D’une part certains estiment que le casque est indispensable en cas de choc pour éviter les traumas crâniens. Alors que d’autre part on estime qu’avec le port du casque les cyclistes (comme les automobilistes) seraient moins prudent et cela causerait plus d’accidents. Assez difficile donc de trouver un terrain d’entente pour tous.

C’est dans ce contexte qu’est apparu il y a un peu plus d’un an le principe du bandeau protecteur et c’est à Strasbourg (premier réseau cyclable de France) qu’a été développé le concept.

©V. F.

C’est le laboratoire ICube (CNRS-Université de Strasbourg) qui a travaillé en partenariat avec la société biarotte Sport Controle et qui a donné forme à cette innovation.

« Okyl » qui signifie pivert en basque (okil), fait référence à la boîte crânienne extrêmement résistante de l’oiseau qui encaisse les chocs sans dommage pour son cerveau.

 

okyl-protection.com

En réalisant des simulations de chutes, le laboratoire s’est aperçu que dans la majorité des cas le haut du crâne n’était pas touché par l’impact, la plus part des dommages avaient lieu sur le front ou les cotés de la tête des cyclistes. C’est  là qu’intervient le bandeau! En le plaçant correctement, ce dernier protège le crâne de ses utilisateurs en étant plus esthétique, plus confortable et aussi plus pratique à transporter qu’un casque classique.

 

Beaucoup de « non-utilisateurs » du casque avancent l’argument selon lequel il est inconvénient de devoir porter son casque toute la journée ou toute la soirée. Avec le bandeau ce problème disparaît puisque l’on peut le replier et le ranger dans sa poche ou son sac très facilement.

Constitué d’un matériel souple et résistant, le bandeau peut absorber des chocs allant jusqu’à une vitesse de 16km par heure.

L’usage du bandeau n’est pas exclusive aux cyclistes et on peut l’utiliser aussi bien pour aller en randonnée, faire du skateboard ou encore pour courir.

©velo-design.com

Des accessoires  sont aussi vendus sur le site Okyl pour permettre la personnalisation de son bandeau selon ses goûts et activités.

 

Pour ceux qui recherchent confort, praticité ET sécurité, d’autres solutions existent. On cherche de plus en plus à pallier les inconvénients du casque classique. Alors airbags et casques pliables peuvent aussi être une solution envisageable.