Nadia Bouarissa, la reconnaissance du vote blanc comme axe de campagne dans la 1ère circonscription de Seine-Saint-Denis (Saint-Ouen, Saint-Denis Sud, L’Ile-Saint-Denis, Epinay-sur-Seine) 

  • Pouvez-vous vous présenter ?

Je m’appelle Nadia Bouarissa, spinasienne de 47 ans, mère de 3 enfants et présidente des petits commerces d’Orgemont à Épinay-sur-Seine.

  • D’où vient votre engagement ?

La politique m’a toujours plus ou moins intéressé mais malheureusement ces dernières années m’ont conduite à voter blanc et pour la deuxième fois consécutive j’ai voté blanc aux élections présidentielles.

  • Pourquoi vous présentez-vous à cette élection législative ?

En m’impliquant je souhaite contribuer à la mutation politique de notre département (Seine-Saint-Denis) ainsi qu’à notre pays.

  • D’où est venu ce déclic ?

Au moment de l’entre-deux-tours des élections présidentielles. Avec la problématique qui devient récurrente à savoir voter pour le moins pire je me refuse nous devons voter pour des idées et en aucun cas contre une personne ou un parti.

En d’autres termes voter c’est défendre des idées en adoptant une loi pour la reconnaissance du vote blanc et les politiques devront revoir leur copie cela les obligera à répondre aux vrais problèmes de tous les Français et de toutes les Françaises.

Enfin, je souhaiterai renforcer le soutien financier aux associations une fois élue. Créer un partenariat pour les PME qui croule sous les charges embauchent des apprentis, jeunes et moins jeunes ainsi qu’une présence assidue au plus près des citoyens de nos villes.