« Je respecte tous les grands rappeurs qui nous donnent la force mais ce n’est pas eux qui m’inspire »

Jeune rappeur de 31 ans et co-fondateur du label Braka Music, Movila est un fanatique éternel de la musique, un passionné de la Rumba congolaise et de ces mélodies au son de la guitare et de la basse.

« Mon histoire avec la musique s’est faite naturellement » nous confie t-il. « J’ai des oncles qui m’ont baigné dedans et c’est à l’âge de 6 ans que j’ai écrit mes premiers textes » ajoute t-il.

Voilà un artiste qui a tout pour plaire. 20 ans de joie, d’amour partagée grâce à la musique. Ce n’est ni une passion, ni un passe temps pour ce jeune homme ambitieux, c’est tout simplement viral. Qu’il soit triste, haineux ou encore amoureux, il chante, compose et interprète. Que dire d’un tel artiste à par le fait qu’il soit brakament talentueux.

« Depuis que j’ai 6 ans, je fais de la musique, dans mes textes je criais déjà « popop » avant de dire « papa » dit-il en rigolant.

L’artiste revendique le fait de toujours transmettre un message à travers sa musique. Des moments de vie qui décrivent parfaitement les étapes de la vie de ses fans. Ce besoin de toujours composer, d’écouter, d’écrire est perpétuel et peut être inné.

La réussite de la cave prod ? On la doit à l’amour pour la musique mais aussi grâce à des collaborations, des projets qui vont projeter l’artiste au top de son succès.

« La musique chez nous, c’est très sérieux. J’ai besoin d’écrire, de composer et d’écouter » affirme t-il. Avec ses lunettes de soleil qui semblent nous rappeler JoeyStarr, autre rappeur super star, l’artiste nous partage sa positivité, ses ambitions pour l’avenir.

« Chaque musique doit avoir une histoire, tout le monde a connu des moments de peine, de joie, d’amour, vous allez forcément vous reconnaitre dans mes textes » explique t-il.

Une facilité à écrire ? Oui et c’est une chose que le jeune artiste savait déjà faire. Il y’a comme quelque chose de différent dans sa musique, cette chose qui nous embarque et qui nous transporte dans cette sphère musicale qu’est le sien comme l’indique un de ses titres nommé « EXCELLENT »

« Le rap c’est un métier, écrire c’est un métier, je viens de la rue, j’essaye donc de proposer autres choses»

Voici donc un rappeur qui respecte les codes de la rue, les codes africains et qui se dit vouloir apporter une évolution urbaine et africaine. Son objectif ? Changer la façon dont les gens le perçoivent.

Papa Wemba, Fally Ipupa, Salif Keïta et bien d’autres encore l’incitent à viser haut pour atteindre son succès dans la musique.

« Pour moi, si tu arrives à influencer deux personnes dans la musique, c’est très bien, nous on a réussi à atteindre plus de deux personnes et ça nous rend très fiers »

Ce jeune père de famille, papa d’un garçon de 10 ans construit son avenir en voulant être un artiste qui excelle dans son domaine mais aussi un exemple pour son fils.