« Masque de chair », voici le titre du nouvel album de Scylla disponible depuis la fin du mois de mars.

 

« Assez, Assez fou pour aimer,

Assez fou pour exister,

Être en quête sans s’enfermer dans des illusions de vérité,

Assez fou pour danser dans le feu qu’il fasse de moi un ange sans chair,

Faire confiance en Dieu au point d’accepter de rentrer le sourire en enfer ».

(Scylla / « Seul un fou »)

 

Faisons les présentations.

 

Scylla est un rappeur belge originaire de Bruxelles. Peu connu du grand public, il a malgré tout fait parlé de lui avec son précédent album intitulé « Abysses » sorti en 2012. Il faut préciser que celui dont on dit qu’il a « un visage d’ange avec une voix d’ogre » n’est pas très friand de l’exposition médiatique.

 

Un style à part.

 

En même temps, force est de constater qu’il ne correspond pas tout à fait à l’image du rappeur que l’on voit habituellement à la télévision. Loin du « bling-bling », Scylla arbore généralement un tee-shirt avec un origami en forme de colombe, symbole de paix, et s’intéresse plus à l’être qu’au paraître.

« Y’a les orphelins qu’on abandonne aux enfers,

Mais y’a les prénoms qu’on donne aux cyclones et aux tempêtes,

Y’a le futile, Y’a les tonnes d’encres,

Y’a le savoir utile, et y’a le conditionnement… ».

(Scylla / « Et toi ? »)

 

Qu’en est-il de l’album ?

 

Intéressons-nous maintenant à l’album en lui-même. Celui-ci comporte quinze titres, et plusieurs styles. On trouve donc à la fois des morceaux assez classiques (« Chopin »), des morceaux plutôt modernes (« Esprits fraternels »), des morceaux composés uniquement d’un piano et du texte (« Qui suis-je », « Et toi ? »), ou encore des morceaux avec un refrain chanté (« Masque de chair »). En ce qui concerne les thèmes, les morceaux vont des plus légers (« Arrête tes couilles ! »), aux plus sérieux (« Victimes et bourreaux »).

 

Scylla évoque des sujets à la fois personnels et universels (« Vivre »), dénonce les attitudes artificielles de la société à travers l’idée du masque de chair que chacun arborait pour camoufler son vrai visage.

 

En résumé, il s’agit d’un projet complet, fruit de quatre années de travail, aussi original que sincère, à découvrir donc.

 

Avis aux amateurs !

 

Le titre « Qui suis-je ? » :

Le titre « Enchanté » :

Le tire « Vivre » :

Pour écouter le projet en entier : http://www.deezer.com/album/15778428?utm_source=deezer&utm_content=album-15778428&utm_term=17500267_1493447299&utm_medium=web

 Pour se le procurer : http://smarturl.it/ScyllaMasqueDeChair