Depuis ses débuts, Maëliss Guitteaud s’est toujours intéressée au basket-ball. Joueuse au club de Marne-La-Vallée, elle nous raconte son parcours et sa passion pour sa discipline. 

DEBUTS DANS LE BASKET-BALL

Depuis l’âge de 11 ans, j’ai commencé à pratiquer le basket-ball plus précisément à Tremblay-en-France en Seine Saint-Denis. J’y ai joué pendant deux ans en benjamines et, par la suite, j’ai eu l’opportunité de disputer le championnat de France avant de m’engager avec Marne-la-Vallée en 2012.

ARRIVEE A MARNE-LA-VALLEE ET UNE BONNE INTEGRATION

J’évolue dans ce club depuis 2012. Tout d’abord, j’ai commencé en tant que minime puis j’ai basculé en U18. Sur le plan personnel, cela se passe vraiment bien et je me suis très vite adapté à ce club. Il y a une très bonne atmosphère avec une bonne cohésion de groupe avec les joueuses et notre entraîneur Nicolas Veloso, qui nous apprécie beaucoup. Je pense que c’est vraiment grâce à cet esprit d’équipe que l’on s’entend bien que ce soit sur ou en dehors du terrain. Entre nous, il y a une grande solidarité et cela se ressent quand on joue des matchs et c’est quelque chose qui est très positif. Cela s’est vu depuis le début de la saison car on a joué quatre matchs pour deux victoires et deux défaites. Je dirais que le bilan est plutôt bon dans l’ensemble et si on continue sur notre lancée, je pense qu’on finira dans le haut du classement. En gros, on souhaite gagner le plus de matchs possible tout en restant concentré sur notre saison. Et pourquoi pas, par la suite, progresser chaque année puis évoluer le plus rapidement possible sur le plan sportif que ce soit pour moi ou pour mes coéquipières.

DERRICK ROSE, UN MODÈLE

Etant moi-même une passionné de basket, j’ai une préférence pour la NBA comme la plupart des gens qui aiment ce sport. Il m’arrive de temps en temps de regarder des matchs quand j’ai du temps libre. Le joueur que je préfère par dessus tout c’est Derrick Rose, qui vient tout juste d’être transféré aux New York Knicks en provenance des Chicago Bulls. C’est un joueur qui n’a vraiment peur de rien quand il rentre sur le terrain. Il donne le maximum pour son équipe à chaque rencontre qu’il dispute. Malgré sa petite taille, je pense que son style de jeu est remarquable et je crois que c’est un avantage pour lui. Ce que j’apprécie chez lui, c’est son jeu rapide surtout au niveau de ses dribbles. C’est un joueur qui m’impressionne énormément.

LE BASKET, UNE TRANSMISSION FAMILIALE

A l’époque, mes parents jouaient au basket-ball au niveau national. Ma mère a été joueuse à Aubervilliers tandis que mon père évoluait à Bondy. Je dirais que c’est grâce à eux si je me suis intéressé à cette discipline. On peut dire que le basket est une histoire de famille puisque même la majorité de ma famille y pratique. A force de voir de les voir s’entraîner, ils m’ont transmis cette passion et c’est à partir de là que j’ai commencé à le pratiquer. Quand vous avez un entourage comme celui que j’ai, vous ne pouvez que vous y intéresser et sincèrement j’ai une chance inouïe d’aimer ce sport. Je suis vraiment très flatté d’exercer cette discipline et c’est une chose que je ne regrette absolument pas. Je tiens vivement à les remercier car c’est grâce à eux que je fais ce magnifique sport. Quand on aime quelque chose, on doit le faire avec passion et c’est que je compte faire à l’avenir.