« Bring The noize ! » Le nouvel album de M.I.A s’intitule « AIM » et il vient de sortir.

L’artiste de 41 ans a réussi à nous fait languir d’avance en sortant la vidéo Borders. Celle-ci a fait grand bruit en dénonçant le traitement réservé aux réfugiés, le tout orchestré par une chorégraphie millimétrée de jeunes hommes à la poursuite d’une vie meilleure, bravant les barbelés et les océans.

La responsabilité des politiciens face à ce drame est une remise en question de notre notion de solidarité. Ce militantisme n’est pas anodin, il fait écho à sa propre histoire, M.I.A étant issue d’une famille de réfugiés. Elle se permet aussi de critiquer le Qatar, les qualifiant de « Fly Pirates », détournant malicieusement la compagnie Aérienne « Fly Emirates », sponsor du PSG.

Screen du clip de MIA - Borders.

L’amour de M.I.A pour les sonorités caribbean/ Dancehall se fait sentir grâce à des titres comme SWords et ces sabres retentissant presque comme un appel au combat. Talk nous donne envie d’aller au Carnaval de Nothing Hill à Londres. Tout comme le Bird Song remixé par Diplo, Go Off et ces chœurs venus d’ailleurs.

MIA - Go Off

MIA – Go Off

 

La part belle est faite, comme toujours avec M.I.A, aux rythmes traditionnels venus d’Asie, de la pop indienne, parsemés de sons Hip-Hop/Electro comme A.M.P, All r u ok ? Fly Pirates ( Tiens, tiens… ). Finally nous berce dans un autre monde, quant à The New International PT.2, c’est son clip qui est le plus marquant est impressionnant.

Mais il y a des titres encore plus surprenant, comme le bird Song remixé par Blaqstarr et Jump In dans lequel la voix de M.I.A ressemble beaucoup à celle d’un griot. On a envie d’écouter l’histoire qu’elle nous raconte, on a presque l’impression qu’une nouvelle langue est crée. La rappeuse invite dans son univers l’ex-One direction Zayn pour Freedun. Et Survivor s’inspire de tonalité venu du Nigeria.

Par contre, on ne s’attardera pas sur le titre Platforms !, dans lequel la voix de M.I.A est beaucoup trop modifiée, s’ajoutant à une instru prenant trop de place au détriment de l’artiste.

Enfin, un coup de cœur pour Foreign Friend feat Dexta Daps, un hymne à la soul music. Le chanteur nous électrise sur place, et efface même M.I.A par son talent ! Dexta Daps, une véritable découverte. L’album dans sa globalité est une réussite totale, un laboratoire de sons et de sensations.