Réalisé par Nino Shaburishvili, « L’invité » (Stumari) est un court métrage qui met en lumière la vie d’Andro, un jeune géorgien âgé de 10 ans qui, contrairement aux autres enfants, passe ses vacances d’été à vendre du maïs sur les plages touristiques pour subvenir aux besoins de sa famille démunie.

La jeune réalisatrice a souhaité mettre en avant à travers son œuvre les sentiments suscités du personnage principal par sa rencontre avec des touristes fraîchement débarqués de France.

Nino Shaburishvili s’est exprimée pour Newvoradio :

Nino ShaburishviliL’inspiration de ce film m’est venue en voyant de jeunes enfants comme Andro travailler sans relâche sur les plages géorgiennes pour aider leur famille dans le besoin. L’été représente pour ces familles la seule période de revenu, c’est pourquoi ces enfants travaillent autant, ils doivent absolument empocher assez d’argent pour tenir jusqu’au prochain été. Je suis attristée par le fait que ces enfants, que ce soit en Géorgie ou dans un autre pays, ne puissent pas profiter de leur jeunesse et j’ai souhaité exprimer ce sentiment à travers mon œuvre.

Le court métrage a été dans un premier temps présenté dans le « Short Film Corner » au Festival de Cannes 2016 puis nous venons tout juste de remporter le prix spécial pour le meilleur court métrage au BIAFF (Batumi International Art-House Film Festival 2016). Le film est également sélectionné pour la compétition officielle au Aesthetica Short Film Festival où il sera diffusé 3 fois pour sa première mondiale à York (Grande Bretagne) entre le 3 et le 6 novembre. Je suis très heureuse d’y participer car le festival est qualifié par le BAFTA (British Academy of Film and Television Arts) et est considéré comme l’un des événements culturels les plus importants en Grande Bretagne.

Concernant mes projets futurs, je travaille actuellement sur le scénario d’un long métrage qui constitue le projet le plus important dans ma vie. Cela fait un moment que cette idée me trotte dans la tête et j’écris petit à petit le scénario qui reprend de nombreux éléments de ma vie personnelle. Cependant je n’exclue pas l’idée de réaliser un autre court métrage entre temps.

Nino ShaburishviliJ’ai toujours été passionné par le cinéma, dès l’âge de 12 ans j’ai commencé à écrire des scénarios. Dans les années 1990, la Géorgie sortait du bloc soviétique et les temps étaient difficiles, devenir cinéaste était une utopie. A cette époque j’étudiais dans une école d’art où je jouais dans les spectacles et au théâtre, mais je n’ai jamais souhaité devenir actrice, j’ai toujours aspiré à être derrière l’objectif et aujourd’hui, je ne m’imagine pas faire autre chose.

Vous pouvez retrouver plus d’informations sur la page Facebook de Nino Shaburishvili, ou la page Twitter dédiée au film «L’invité».