257450.jpg-r_215_290-f_jpg-q_x-xxyxxVous êtes obligatoirement passés devant l’affiche dans le métro/rer ou au cinéma, et vous ne l’avez toujours pas vu ? Chocolat, c’est vraiment le chouette film du moment !

 

De quoi ça parle ?

C’est l’histoire de Rafael Padilla, dit le clown Chocolat. Le film a été réalisé par Roschdy Zem. Ancien fils d’esclave à Cuba, il est d’abord le « cannibale » d’un cirque avant d’être pris sous l’aile de George Foottit, ancien célèbre clown. Avec Rafael, il compte révolutionner le monde du cirque. Son idée est d’associer un clown blanc avec un clown noir, du jamais vu jusqu’ici. Leur numéro marche si bien que Jospeh Oller, directeur du Nouveau Cirque à Paris, décide de les embaucher. Le succès est immédiat et Chocolat devient le premier artiste noir de la scène française. Il conquit la capitale, mais finira par se bruler les ailes…

D’ancien fils d’esclave, il devient vedette du cirque, dont l’ambition grandit encore plus lorsqu’il décide de devenir le premier comédien noir.

chocolat-300x200

Foottit et Chocolat, les « faux » et les « vrais » !

 

Si vous vous attendez à rire durant le film, vous risquez d’être déçus : c’est surtout émouvant, voire triste (oui oui, j’ai bien entendu des gens renifler dans la salle de cinéma). L’histoire de Rafael Padilla est loin d’être gaie, et malgré le talent comique d’Omar Sy, le film retourne un peu l’estomac.

 

Pourquoi je vous en parle ?
Parce que ce film, bien qu’il soit juste incroyable et plein de poésie (sans oublier le jeux des acteurs : Omar Sy est super et James Thierrée joue à la perfection Foottit) n’est autre qu’une histoire vraie. Chocolat est l’adaptation cinématographique du livre du sociohistorien Gérard Noiriel (qui est également mon prof, big up) intitulé « CHOCOLAT ; La véritable histoire d’un homme sans nom ». Et comme c’est très très souvent le cas, le livre est mille fois mieux que le film. Gérard Noiriel a réussi à manier récit, enquête et journal de bord à la perfection. Il y raconte la vie de Rafael, mais également celles des personnes qu’il a rencontré durant sa vie. Il y parle de la société de l’époque, des mœurs, de l’exposition universelle, de la mode de l’équitation, des quartiers les plus « huppés » et j’en passe ! Ce livre permet vraiment d’avoir une vision large de l’époque.

216310

James Thierrée, Omar Sy et Roschdy Zem 

 

C’est en lisant le livre qu’on voit clairement les libertés prises dans le film. Ce que j’ai trouvé tout de suite beaucoup moins cool.

Par exemple au tout début Chocolat et Foottit jouent au Cirque Delvaux : il n’a jamais existé et ce n’est pas non plus Foottit qui a fait connaître Chocolat au public car il travaillait déjà au Nouveau-Cirque !

Aussi, Gérard Noiriel n’a pas eu connaissance d’un passage en prison, et de ce fait le moment où Chocolat est enfermé est également une invention. MAIS même si la scène où les policiers sont en train de torturer Chocolat en essayant de « le rendre plus blanc » en le brossant jusqu’au sang (j’en ai des frissons rien qu’à y repenser) est fausse, Chocolat a néanmoins vécu une scène similaire, lorsqu’il vivait à Bilbao.

Bien que le film soit génial, il n’est malheureusement pas du tout fidèle à la véritable histoire du clown. Je vous invite à lire le livre, parce que ça vaut vraiment le coup d’en savoir plus.

1540-1-1

Disponible sur le site de la Fnac !

 

Et pour ceux qui sont vraiment intéressés par l’incroyable histoire du clown Chocolat (comme moi !) je vous invite à aller voir l’exposition qui se déroule désormais à la médiathèque Marguerite Duras. Aura lieu également le 31 mars, la pièce de théâtre « Chocolat Blues » mise en scène par Gérard Noiriel lui-même !

 

Pour en savoir plus, lisez ce petit article !

Citation du jour :
« Je ferai le clown de mon mieux. Et peut-être ainsi je parviendrai à faire l’homme, au nom de tous » Michel Quint