A Lille-Gambetta, au café-théâtre « Spotlight Lille » ont lieu tous les deuxièmes lundis du mois « les lundis, c’est magie ». Cette scène ouverte est l’occasion pour les magiciens, mentalistes et illusionnistes, débutants comme professionnels, de tester leurs nouveaux tours. A l’occasion de la session du 12 Février 2018, nous avons eu la chance de rencontrer l’un d’entre eux : Léo, l’hypnotiseur.

On est d’abord assez surpris de voir ce garçon de 18 ans débouler sur la scène, affublé d’une blouse blanche et s’exclamant « j’ai trouvé les clés du laboratoire de mon père ! ». Ce père, en voix-off, explique à son apprenti que la personne hypnotisée doit impérativement rester consentante, puisqu’elle reste consciente de ses faits et gestes. Ensuite, it’s show time!, l’heure pour les spectateurs de passer un petit test. Tous doivent fixer leurs deux index l’un en face de l’autre. Sous les instructions de Léo, les doigts se rapprochent et se collent, impossible de les séparer. Ceux qui ont réussi le test jusqu’au bout montent sur scène pour une nouvelle séance d’hypnose collective : après avoir été endormis, ils se détendent dans une plaine verdoyante avant de se faire attaquer par des moustiques… Quelques péripéties plus tard, les spectateurs sortent de scène et seulement un parmi eux reste aux côtés de Léo. Voilà le clou du spectacle : une catalepsie totale ! Le jeune homme choisi par Léo est allongé en l’air et Léo, sans difficulté, parvient même à s’accroupir sur son ventre, sans le faire plier. Les applaudissements fusent, tandis que Léo salue le public. Mais d’où lui est venu cette passion pour l’hypnose ?

Léo sur la scène du Spotlight

« Je me suis dit ‘pourquoi pas moi ?’ »

Le jeune homme est actuellement en Bac Pro, mais les arts de la scène l’ont toujours fasciné. La danse et la chanson étant hors course, l’hypnose lui est apparu naturellement, comme un déclic. Dès lors, Léo a suivi deux formations de deux jours auprès de grands hypnotiseurs carriéristes à Orléans et à l’Île de Ré. A la question « pourquoi l’hypnose plutôt que la magie », il nous répond qu’à l’inverse des tours de magie qui ont toujours une astuce « l’hypnose, c’est réel ». Le réel vient des spectateurs : tout le monde est hypnotisable, à des degrés divers. La personne hypnotisée reste consciente et il est possible qu’elle ne soit pas réceptive. Au Spotlight, certains sont descendus de la scène en plein milieu de la performance. Le spectacle n’a pas été gâché pour autant, bien au contraire, puisque les plus réceptifs sont restés. Le temps d’une scène, les spectateurs deviennent autant artistes que Léo.

Au jour d’aujourd’hui, le lycéen pratique l’hypnose depuis déjà trois ans et est depuis quelques mois un habitué des scènes ouvertes du Spotlight. Mais hors de question de s’arrêter là : Léo vise plus haut ! On pouvait déjà le voir en avant-première à Armentières le 16 Novembre 2017 pour son spectacle « N’attendez pas que ça vous tombe dessus ». Mais pour ceux qui n’ont pas pu y assister, pas de panique. Léo Hypnose revient bientôt sur scène pour ce spectacle de plus d’une heure. Et pour ceux qui ne peuvent pas y aller, pas de panique non plus : le jeune artiste participe à de nombreuses scènes ouvertes, dont les dates sont disponibles sur son compte Facebook.

Un jeune artiste à l’aube d’une carrière prometteuse, à suivre absolument !