Avec le développement des nouvelles technologies et les réseaux sociaux, de nouveaux métiers voient le jour. Je vous propose de découvrir le métier de community manager avec Julie, jeune étudiante pétillante qui vient de se lancer en tant qu’auto-entrepreneur.

 

©juliefrenchly

Je m’appelle Julie Troc, mon nom d’influenceur c’est JulieFrenchly, que dire d’autre… j’ai 21 ans, j’habite à Strasbourg, j’étudie les langues à la fac. Je suis auto-entrepreneur, et plus précisément community manager. Pour exercer cette profession j’ai dû m’enregistrer à l’URSSAF tant qu’auto-entrepreneur, et maintenant je travaille pour une agence de communication qui s’appelle Seegn à Strasbourg, et du coup je m’occupe d’un de leurs clients. Donc je leur vends des heures de travail à un certain montant, et je fais ça tous les mois en complément des études.

En fait tout a commencé par un stage, mmm… Non, en fait tout a commencé par mon compte Instagram. J’ai commencé à avoir plus de followers, plus de gens qui me suivaient, plus d’engagement, et je me suis dit comme y’avait beaucoup de personnes qui me demandaient à chaque fois « ah mais comment tu fais pour avoir tant d’engagement ? » et ce genre de choses, et même des personnes qui avaient des business, des fleuristes par exemple, ils me demandaient si je voulais bien m’occuper de leur compte Instagram pour mon business. Donc de plus en plus de personnes me demandaient ça, et je disais oui et je m’occupais de leur compte. Et au final j’ai appris que c’était un métier (rires) de faire ça, de s’occuper des réseaux sociaux des gens : le community management. Ça s’est fait en fait super naturellement, et à partir de là j’ai demandé un peu à des amis graphistes sur Strasbourg s’ils connaissaient des personnes qui auraient des entreprises qui voudraient que je m’occupe de leurs réseaux sociaux. Et quelques jours plus tard, un ami m’identifie sur une publication Facebook d’une agence de communication qui cherchait une ou un stagiaire. Et du coup j’me suis dit que c’était super, j’avais même pas pensé à ça comme stage, alors j’me suis dit que j’allais envoyer mon cv mais sans trop d’espoir parce qu’ils demandaient au moins 2 ou 3 ans d’études dans la communication (BTS, école de communication, …). Alors que moi j’ai qu’une licence de langues, et encore j’ai même pas fini. Mais j’ai envoyé mon cv, en mettant plutôt en avant toutes mes compétences et expériences, et je pense que c’est ce qui a marché puisqu’ils m’ont prise. J’ai fait un stage de 3 mois, dans un bureau de coworking et c’était cool parce que j’ai pu rencontrer d’autres personnes qui commençaient des start-ups et qui se lançaient comme auto-entrepreneurs, et c’est cette agence qui m’a poussée à me lancer aussi.

©juliefrenchly

Après la licence, je pense me diriger vers la communication parce que ça me plaît vraiment. Là je bosse pour une personne qui possède différentes résidences et un hôtel à Strasbourg, et moi je m’occupe des réseaux sociaux de cette compagnie (Amitel). Je fais de la modération : je m’occupe de faire des posts réguliers, faire des événements, organiser des jeux-concours pour avoir le plus d’engagement possible de la part des gens qui vivent dans la résidence et d’autres. Je suis en contact avec ceux qui organisent les événements, les responsables des résidences, et c’est eux qui me donnent toutes les infos et moi je dois faire un visuel, écrire une petite légende et parfois ça m’arrive de faire des posts sponsorisés : je cible les personnes idéales, et je paye peut-être 5€ par jour pour que la publication soit visible pour ces personnes spécifiques. Ça augmente la visibilité de la page, les likes et tout ça.

Ça m’a fait prendre conscience que les réseaux sociaux, c’est vraiment que de la stratégie : qu’est-ce que tu postes, à quelle heure, quels mots-clefs tu utilises (ex : maintenant, partager, liker), … Et le stage ça m’a permis d’apprendre plein de choses par rapport à ça.

Et je mets tout ça à profit pour mon compte perso, tout ce que j’ai appris, je l’ai fait un peu naturellement, mais en fait je savais pas qu’il y avait des connaissances spécifiques à avoir. C’est aussi à cause de ça que j’ai lancé mon blog, parce que plein de gens me demandait « comment tu fais pour tes photos ? », et j’en avais marre de répéter toujours la même chose, alors maintenant je leur dis « bah allez voir sur mon blog », c’est plus facile. J’essaye d’y dévoiler tous mes secrets de community manager et d’influenceur.

Toutes les photos sont issues de son compte Instagramhttps://www.instagram.com/juliefrenchly/

 

Julie nous parlera du lancement de son blog, du backstage du monde d' »influenceurs » dans une prochaine interview !