Le film d’horreur est un genre qui plaît toujours. Nous sommes tous un peu masochistes, on aime avoir peur, et en sortant de la salle on regrette d’avoir été voir ce film et on se dit que ce soir, on dort avec la lumière allumée, juste histoire d’être sûr que le tueur du film ne vous a pas suivi jusque chez vous.

Pourtant le genre horreur a connu ces dernières décennies une perte considérable en matière d’imagination, de mise en scène, avec des films qui se ressemblent de plus en plus, et une fin que l’on peut prédire au bout de 20 minutes. Le genre horreur est également une étiquette trop vite collée sur certains films qui ne font que simplement sursauter une fois ou deux sur une heure et demie.

Ces trois dernières années, certains films ont réussi à se faire une place et rehausser un peu le niveau comme les films de James Wan (Conjuring: les dossiers Warren, Annabelle, Insidious, et la célèbre saga des SAW), qui arrive à construire tout une histoire et une ambiance glauque et stressante tout au long du film, ce qui est la recette magique d’un bon film d’horreur. A contrario, d’autres films sortaient, mais ils étaient faussement placés dans le genre horreur, et misaient d’avantage sur l’aspect sanglant que sur l’histoire elle-même, ce qui pouvait donner des films avec une histoire sans aucun sens, sans aucune logique, des films bâclés, où l’on voyait une bande de jeunes débiles rencontrant un monstre tout aussi débile.

Ces derniers temps, les films d’horreurs originaux se font une fois de plus rares, avec des réalisateurs recyclant tous les vieux films d’horreurs comme « Ça », « Halloween », « Le cercle : the ring », mais rendant encore plus appréciables les autres films sortant de l’ordinaire ou promettant une suite magistrale.

Un petit classement des meilleurs et des pires films d’horreurs est donc à faire, pour pouvoir être sûr de se faire une vraie soirée horreur digne de ce nom:

Les films « d’horreurs »

5. Le projet Blair Witch : sorti en 1999, ce film reste une « référence » de l’horreur avec des jeunes faisant un reportage sur une sorcière dans une forêt. La mise en scène est originale avec une vision caméra embarquée (ce qui nous rappelle le film REC qui a du s’en inspirer), l’intrigue nous projette avec les personnages principaux, mais là où on s’attend au bouquet final, on arrive sur une fin totalement bâclée, incompréhensible aux premiers abords, qui ne fait absolument pas peur, bref tout ça pour ça, c’est bien dommage. Un film qui a une réputation nettement plus haute que ce qu’il est vraiment.

4. The Descent : sorti en 2005, il fut très bien accueilli par le public et les critiques, et considéré comme l’un des meilleurs films d’horreur des années 2000. Il raconte l’histoire de six jeunes femmes qui font de la spéléologie et se retrouve piégés dans les grottes. L’histoire paraît originale, mais ici une fois encore, la fin est bâclée, et il ne fait pas peur non plus. Déception.

3. Mama : sorti en 2013, il raconte l’histoire de deux petites filles qui se sont retrouvées toutes seules, élevées par un fantôme qu’elles appellent « mama ». L’histoire est originale, avec une fin triste, mais ce film ne peut être en aucun cas qualifié d’horreur, puisqu’il ne fait absolument pas peur. Sympa à regarder, mais pas pour une soirée horreur!

2. Evil Dead : sorti en 2013 (qui est un remake du film de 1981), il raconte l’histoire de 5 jeunes qui se rendent dans une cabane au fond d’un bois. Ils découvrent un autel ainsi qu’un vieux livre avec des écritures étranges. L’histoire est tout simplement débile, les personnages sont les purs clichés des films d’horreurs dépassés : une blonde sans cervelle (le cliché surfait), qui sort avec un garçon musclé sans cervelle également, dans le but logique de pouvoir communiquer entre eux (trop de clichés tuent les clichés), ainsi qu’une petite brune (ou châtain foncé) intelligente et sage et l’autre garçon intelligent qui provoque tout, mais qui survit avec la brune qu’il aime généralement en secret. Les deux premiers à mourir sont donc généralement le couple de débiles, qui se font surprendre comme par hasard quand il ne faut pas (à bas l’utilisation en masse de clichés!). Bref un ramassis de sang, par un tueur débile et sans histoire ni intérêt. A oublier immédiatement!

1. La cabane dans les bois : sorti en 2012, ce film nous raconte (de base) l’histoire de 4 jeunes qui partent dans une cabane au fond des bois où ils deviennent le repas de zombies. Ce film est le pire film d’horreur jamais tourné. Une histoire qui commence avec les mêmes clichés vu dans Evil Dead, mais qui se termine sans aucune logique, sans aucune continuité, et une fin lamentable. De quoi faire pâlir les amateurs de films d’horreur, mais pas dans le bon sens du terme!

 

Les films d’horreurs, les VRAIS :

5. Shining : sorti en 1980, il n’a rien à envier à nos films actuels! Ce film raconte l’histoire d’une famille qui va emménager dans un hôtel pendant l’hiver pour le garder le temps de la fermeture. Le fils du gardien a le « Shining », et lui et sa mère vont devoir faire face au père qui devient totalement fou. La mise en scène est idéale, des personnages intrigants et très intéressants, et un Jack Nicholson plus terrifiant que jamais!

4. 28 jours plus tard : sorti en 2002,  Danny Boyle filme l’apocalypse dans un Londres déserté et fantômatique après une épidémie qui transforme les humains en infectés. Une équipe se constitue pour combattre ces infectés assoiffés de sang. 28 Jours plus tard nous plonge dans une aventure dangereuse et angoissante pour la survie dans ce film qui oscille entre horreur et science-fiction. L’histoire est sympatique et nous plonge dans une ambiance apocalyptique, avec la peur de voir surgir un zombie dans un coin, et qui arrive à faire tenir le suspens sur toute la durée du film. 28 semaines plus tard est la suite, il se laisse regarder, mais surprend moins que le premier.

Un film sur les zombies était obligatoire dans un classement de films d’horreurs !

3. REC : sorti en 2007, ce film (qui fut continué sur 3 autres films) nous raconte l’histoire d’une jeune femme faisant un reportage sur les pompiers durant la nuit. Elle fut emmenée sur une intervention dans un immeuble, sans se douter qu’un virus démoniaque se propage dans cet immeuble. L’histoire est prenante, la vue en caméra embarquée nous fait plonger dans le film, assistant à la descente aux Enfers de tous les habitants, des pompiers, et de la journaliste et son caméraman. Jusqu’à la fin, les palpitations cardiaques sont au top du top! Le deuxième est également à regarder avec la suite directe qui nous fait retourner dans le même immeuble, quelques heures après, avec les policiers. Le 3e nous raconte comment le virus s’est propagé également en dehors de l’immeuble puisque l’histoire se déroule pendant un mariage, mais l’histoire commence déjà à décliner, avec un mélange entre caméra embarquée et un film normal, ce qui lui fait perdre un peu de son charme, sans compter l’histoire en elle-même qui est moins bien, avec une fin nettement moins bien aussi, et le 4e et dernier est à éviter. Je sais que c’est tentant de le regarder puisqu’on retrouve notre chère journaliste, mais je vous assure que vous serez franchement déçu, avec une fin totalement nulle d’ailleurs.

2. Freddy : Les griffes de la nuit : sorti dans un premier temps en 1984 puis en 2010 remastérisé, ce film nous raconte l’histoire de jeunes lycéens qui ont été ensemble en primaire, et qui ont tout oublier, grâce à l’aide de leurs parents qui ont voulu leur faire oublier un certain Freddy Krueger, mais ce dernier revient dans leurs rêves pour les tuer un par un. L’histoire est originale, avec un tueur qui nous donne des frissons (on entend encore ses lames de rasoirs à la place de ses mains qui crissent sur les murs, en chantant sa chanson malsaine), et une fin pour le moins étonnante! Les deux versions sont biens, même si le Freddy de 1984 est plus effrayant à mon goût que celui de 2010, d’ailleurs on peut voir Johnny Depp tout jeune (et tout beau) dans la version de 1984 qui fut son premier film! La suite fait moins peur, mais Freddy contre Jason est à voir, deux grands tueurs qui s’entretuent est un plaisir à regarder!

1. Conjuring : les dossiers Warren/ le cas Enfield : sortis en 2013 et 2016, ces deux films retracent des histoires paranormales, plus particulièrement les affaires des Warren, un couple avec une femme qui est médium, et son mari qui est démonologue. Ces films sont de vrais coups de cœur, avec peur garantie ! L’histoire nous tient en haleine, on rentre vite dans la vie du couple (qui a réellement existé d’ailleurs, comme leurs affaires) qui doit faire face aux démons les plus terrifiants en aidant des familles désespérées. Même avec un deuxième film, James Wan réussi à nous faire encore plus peur dans le deuxième volet, tout en nous en faisant apprendre d’avantage sur ce couple extraordinaire. Un troisième film Conjuring vient d’ailleurs d’être annoncé, Vite vite vite!!

Bon visionnage!