Hippies, punks, passionnés de Disco… En 1970, les différents courants culturels ne reculent devant rien et s’expriment aussi bien à travers la musique qu’à travers la mode.

jackson-5-70s

Retour sur cette fabuleuse époque incontournable, inédite et pleine de vie…

Les années 60 sont très influentes par la libération de la femme en mai 68, filles comme garcons ont les cheveux longs ou courts ; les pantalons deviennent unisexe, et la vente des jeans augmente considérablement en Europe. Sans oublier les fameux mouvements ou messages « Peace & love » et « Flower power » que l’on retrouve inscrits un peu partout.

babacool
Pois, rayures, fleurs, paillettes, associations de couleurs…on ose tout ! Le symbole des années 70 est bien sur le pantalon pattes d’éléphant serré aux cuisses et évasé en bas souvent customisé avec de la peinture, de la broderie, des coquillages, des strass… f20ac7779c14876a460522027c03c311

 

Les couleurs vives sont de la fête, on retrouve ainsi des « couleurs soleil » (jaune orange rouge) ou « flashy » (rose, vert pomme, bleue électrique). On utilise le doré (gold), l’argent, et les paillettes dans les tenues, ce qui est novateur. C’est également l’apparition des vêtements en matière plastique… Avec toutes ces fantaisies, c’est sûr qu’il est impossible de passer inaperçu ! Si vous vouliez passer incognito, c’était pas la bonne époque…

 

 

 

accessoires-coiffure-annees-70Les corps revêtent des jupes longues et fluides aux motifs floraux ou ethniques… sans oublier les couleurs vives, éclatantes et criardes. En ces temps, vous habillez en noir aurait paru ringard et décalé. Pour un total look hippie, on pare la jupe de bandeaux, foulards ou d’une ceinture tombante au niveau des hanches ; enfin des fleurs couronnent et adoucissent têtes et cheveux.

 

 

 

 

 

Au-delà du style hippie, vous aviez aussi « les punks ». Alors on retrouvera dans la garde-robe de tout punk qui se respecte, des jeans troués sous un kilt. Des tartans (étoffe de laine colorée à carreaux), à volonté et accessoires comme les épingles à nourrice, les clous et les grosses bottes Doc Marteen’s.  Imaginez vos parents habillés de cette façon il y a de ça 35 ans… Et oui, tout à coup leur image en prend un coup, et leur crédibilité aussi d’ailleurs !mode 70 punck

 

Les influences de ce mouvement ? Ce mouvement s’inspire du groupe anglais « Sex Pistol » et les américains des « ramones ». La première créatrice à s’être illustrée dans la mode punk est Vivienne Westwood avec sa boutique « sexe », qu’elle ouvre en 1971 à Londres. Concrètement les femmes se rebellent !

 

 

 

 

1970_discoPour briller lors des soirées, on adoptait le look Disco avec des robes à paillettes, gold, argent, inspirées de Dalida, Diana Ross, ABBA… pour peaufiner le style, on enfilait une paire de chaussures plateforme, afin de se déhancher comme un fou sur la piste de danse. FotorCreated2

 

 

La sandale compensée s’inscrit dans un mouvement de liberté et d’indépendance qui anime la société des années 70 : les sandales compensées allongent la silhouette féminine et signe le look emblématique de l’époque. On retrouve également les bottes associées aux cuissardes de Roger Vivier.

Moins original à nos yeux aujourd’hui mais novateur à l’époque, le sous pull. (Si, si celui qu’on à tous au fond d’un placard et qu’on ne sort jamais, sauf si l’on décide un jour d’aller skier, après tout on ne sais jamais). Bref, le sous pull était unisexe et à la base réservé à la classe ouvrière.

farrah-fawcett-annees-70Les stars internationales imposent leur style, parmi elles Farrah Fawcett et sa coupe de cheveux en vogue. Vous vous en souvenez ? Cette dame blonde au brushing toujours parfaitement maitrisé… C’était un véritable sex symbol à l’époque. D’ailleurs en parlant de sex symbol, on avais aussi la belle Jane Birkin, emblème de la femme fatale. Avec sa silhouette androgyne, elle influence les tenues hippies. Binome de Serge Gainsbourg, elle soutenait l’image de la femme forte et masculine. (Et une féministe de plus dans notre chrono mode !)6dd77adbea0ca4ccc7b324c8c2e30162

 

 

 

 

 

 

On assiste à l’émergence de grandes maisons et de grands créateurs de prêt à porter comme Kenzo, Thierry Mugler, Issey Miyake, Karl Lagerfeld, Jean-Charles de Castelbajac. En revanche les maisons de coutures ont tendance à fermer et à se faire plus discrètes.

Les années 70 sont un peu l’apogée de la folie vestimentaire, et vous pourrez avoir le plaisir de poursuivre cette tendance en retrouvant la magie des années 80 dans un prochain article…