Etre un backpacker est un art de vivre complètement à part. Se déplacer de ville en ville, avoir sa maison dans son sac à dos, barouder, vagabonder, explorer…
Ce n’est pas tous les jours facile à assumer comme mode de vie, mais le jeu en vaut la chandelle. On se sent comme un aventurier.
Etre un backpacker c’est quoi ? C’est prendre des bus de nuit interminable, essayer de skyper avec du mauvais wifi, manquer de sommeil, parcourir des centaines voire des milliers de kilomètres en quelques semaines… Et adorer ça, car cela permet d’explorer le monde.
J’ai choisi de vous livrer un petit guide des 10 commandements du backpacker, histoire que les futurs aventuriers en herbe sachent à quoi s’attendre.

1 : Les Starbucks et les MacDo tu adoreras.

Alors oui , dans un premier temps pour leurs nourritures, mais aussi et surtout, pour leur wifi gratuit. Les forfaits téléphoniques peuvent être très chers à l’étranger, comme au Royaume-Uni ou en Nouvelle Zélande. Tout backpacker qui se respectent cherchent à faire des économies en prenant le forfait le moins cher, avec des data limitées. C’est pour cela que tous les spots de free wifi vont devenir vos meilleurs amis.

2 : Un chargeur nomade tu auras.

Interdiction de quitter ton auberge sans prendre un chargeur nomade pour ton portable. Le backpacker devient un véritable photographe professionnel lorsqu’il voyage et se sent obligé de prendre tout ce qu’il voit en photo, de snaper, d’instagramer, de poster en direct sur fb… Mais tout ça, ça pompe notre batterie à une vitesse éclaire. Un conseil mes amis, prenez toujours votre chargeur de secours. Rien de plus frustrant que de ne plus pouvoir prendre des photos quand on est dans un endroit magnifique.

3 : Des kilomètres tu parcourras.

Les transports en commun sont souvent exorbitants, en tant que backpacker, tu tenteras donc de faire le maximum de tes trajets à pied. De plus, quand on découvre une ville, on marche des heures sans même s’en rendre compte, tellement nous sommes sous le charme des lieux. Il n’est pas rare de marcher une quinzaine de kilomètres (voire plus) sans le remarquer.

4 : Des nouilles tu mangeras.

C’est simple à préparer, pas cher, facilement transportable, non périssable… Bref c’est THE MUST HAVE pour tous les backpackers. Cependant, cela devient vite lassant de se nourrir exclusivement de nouilles. Accordez vous une petite douceur de temps en temps malgré tout.

5 : Des nuits courtes en auberge tu connaitras.

Ah les auberges de jeunesse… Ces dortoirs de 6, 8, 10, 12, 16 ou parfois même 20 personnes (voire plus) dans un espace réduit. Pendant l’été ça peut vite devenir infernal, la chambre atteint les 45 degrés avec tout ce monde. De plus, on n’est jamais à l’abri d’un gros ronfleur, des gens qui rentrent en pleine nuit bourrés ou accompagnés… Préparez vos bouchons d’oreilles, sinon vos nuits risqueront d’être très souvent blanches.

6 : (Pour les filles) Le maquillage tu oublieras.

Je parle surtout quand on est en road trip. Tu dors en tente, tu n’as pas toujours accès à l’eau potable, prendre une douche quotidienne peut devenir un luxe… Oublie ton make up. De plus, tu passes ta journée à crapahuter dans la nature, à te salir, à transpirer… Ne t’embête pas avec ton maquillage, ce ne sera que de la place gaspiller.

7 : Des conversations téléphoniques interrompues tu auras.

Et oui, même si l’on se trouve dans un lieu où il y a de la wifi, cette dernière n’est pas toujours bonne. Surtout dans les auberges où elle est fortement sollicitée. Appeler ta meilleure deviendra le parcours du combattant, pour un peu qu’elle non plus n’est pas une super connexion… Vous êtes perdues.

8 : Les mêmes vêtements du porteras.

C’est possible de partir et de vivre plusieurs mois avec seulement 2 jeans, 3 pulls, 2 tee shirts, 2 shorts, 2 leggings & 2 paires de basket. C’est possible… Mais au bout de 6 mois tu en as assez. A la fin de ton séjour tu ne pourras plus voir en peinture ces vêtements que tu as portés à répétition, usé, usé et usé jusqu’à la couture. Cependant tu peux renouveler ta garde robe sur place, mais ce qui sous entend faire un tri de ce que tu as amené. Et oui les filles, c’est le deal, tu achètes de nouvelles choses, tu dois en vendre ou jeter d’autres… Sinon ton sac ne fermera plus.

9 : Des belles rencontres tu feras.

Comme le dit le dicton « Voyager sans rencontrer l’autre, ce n’est pas voyager, c’est se déplacer ». C’est tout à fait vrai. Les voyages permettent à des gens de tous horizons, de toutes cultures et nationalités de se rencontrer. Vous allez rencontrer des gens tellement intéressants, qui ne rendront votre voyage que plus passionnant et exaltant. C’est surement la meilleure partie des voyages, car même si c’est agréable de voyager seul(e), c’est toujours mieux de partager des moments avec de nouveaux amis de tous les coins du monde. Il se peut même que certaines rencontres laissent place à des amitiés vraiment solides, qui dureront même après le voyage. Certains rencontrent même l’amour !

10 : Des souvenirs à vie tu auras.

Certes ce n’est pas toujours facile de voyager, être un voyageur n’a rien à voir avec le fait d’être un touriste. Ce ne sont pas des vacances, c’est une aventure humaine hors du commun. Avec ces inconvénients, ces galères, ces moments de blues, le manque de ses proches, le besoin de se (re)poser… Etre en 2 villes, toujours sur les routes, peut se révéler fatiguant. Vous vivez à 200% vos journées. Mais tout cela en vaut la peine. Les rencontres, les découvertes que vous ferez, les paysages à couper le souffle, les expériences hors commun que vous vivrez… Vous repoussez sans cesse vos limites, vos peurs et finalement vous apprenez à vous connaître. Vous grandissez et surtout, vous ne vous contentez plus seulement d’exister, vous vivez !