Evaluez ce qui domine entre l’acidité et l’onctuosité pour les vins :

Si l’acidité domine l’équilibre, et que la sensation de gras est faible, nous parlerons d’un vin vif.

Si le gras est bien présent et vient équilibrer l’acidité du vin, si le vin présente une belle persistance aromatique (ou longueur en bouche : temps pendant lequel les arômes restent en bouche) et des arômes de fruits mûrs, on parlera de vin onctueux (ou vin rond).

Si, au contraire, le gras est clairement dominant, et que le vin présente des arômes plus complexes (voire parfois des arômes d’élevage en fût de chêne comme le bois, la vanille, le grillé), alors on parlera de vin corsé. C’est en général un vin que vous pourrez faire vieillir en cave à condition qu’il ait suffisamment de degrés d’alcool.

Tanins

On dit d’un vin qu’il est tannique quand il procure une sensation d’assèchement ou de rugosité sur la langue ou le palais. C’est un peu la même perception que lorsque l’on boit du thé qui a été infusé trop longtemps. Les tanins induisent cette sensation en bouche, ainsi qu’une amertume.

Si vous faites l’effort de dissocier ces 2 sensations (acide et onctueux) pour évaluer leur niveau, cela vous permettra de développer votre perception des saveurs… et de mieux caractériser l’équilibre du vin.

Pour les arômes, essayez enfin de sentir un maximum de fruits par exemple pour travailler votre mémoire olfactive et votre odorat.