15016415_1290634960956862_244082687794850739_o

Le top 10 NewVO des rappeurs français de l’année 2016

L’année 2016 a été une belle année pour le rap. Nous avons eu des retours, des confirmations, des espoirs et des surprises. Je vous fais mon classement des 10 artistes préférés avec l’avis de la #newvoteam et d’ami-e-s fan de hip-hop français.

  1. Le 93 remis à l’honneur

    Sofiane aka Fianso, un artiste tout terrain, exerce toute sa palette de talent avec ses freestyles #JeSuisPasséChezSo. Il vient du Blanc-Mesnil en Seine-Saint-Denis. Son meilleur son 93 Empire est kické avec le Sevranais Kalash Criminel. Le 9-3 a trouvé ses lettres de noblesse avec des lyrics du goudron de la rue et des street-clips de qualité grâce à lui notamment.

  2. Le projet de l’année

    PNL, le duo de Corbeil-Essonne, était (très) attendu avec leur troisième projet Dans La Légende. Nous n’avons pas été déçus. Selon Elvyn : leur univers, leur rap « décomplexé » et le fait qu’ils fassent partie de notre génération ont rapproché rappeurs et auditeurs. On a atteint un moment dans le rap où les rappeurs ne sont plus des « grands frères » mais des gens de notre âge. D’après Moctar, c’est un groupe qui n’était pas connu et qui a su faire sa place dans le rap français. D’autant plus que quand deux frères rappent en même temps c’est toujours difficile de trouver sa place et ils ont réussi à le faire et je pense qu’ils sortiront d’autres albums dans les prochaines années. Aïcha a apprécié DA et J’Suis QLF. L’album a un univers unique et cohérent, un mélange entre QLF et Le Monde Chico . Ils maîtrisent à merveille du pur “cloud rap de rue” avec des teintes sonores latines : Luz de Luna, Mira, Bambina, Béné et des voyages dans la “Voie Lactée” : Uranus et Kratos. L’alliance des flows et des lyrics de Peace’N’Lovés est quasiment parfaite. Comme dans Jusqu’au Dernier Gramme, c’est le projet de l’année 2016.

  3. Le rap de rue de l’année

    Niro, venu de Blois, a sorti son projet surprise Or Game. Quelle claque musicale ! De l’introduction à l’outro, ses techniques de flows, ses textes violents et sombre. Il nous plonge dans les abysses du rap français avec du talent. Le morceau 87 en est l’illustration. Niro c’est le meilleur rappeur de rue de l’année 2016.

  4. Le rappeur confirmé

    SCH, le rappeur marseillais a sorti Anarchie. Il est plus complet que dans sa mixtape A7. Selon Julia, il a un rap très viril mais quand on découvre ses clips, il est très soigné et très esthétique. C’est unique dans cette scène rap. Son morceau préféré est Anarchie autant pour le travail musical que la recherche visuelle avec un pur clip. Pour ma part, il chante, il rappe son univers entre la dure vie des quartiers populaires de Marseille, la mafia et les règlements de compte. Il parle de sa nouvelle vie d’artiste connu sans oublier l’ode à sa mère dans Allo Maman et l’hommage à son père Himalaya.

  5. Le rappeur qui ne rentre dans aucune case : inclassable, imprévisible, déjanté

    VALD, l’Aulnaysien, selon Tomy, il est original et totalement taré. Il fait un clip hard qui s’appelle Selfie. Il existe en 3 versions dont une porno trouvable sur un site Porno. Je l’ai découvert par hazard avec un titre de mixtape suréaliste NQNTMQMQMB (ni queue ni tête mais qui te met quand même bien). J’étais #MDR. Puis Cours de Rattrapage, NQNT et NQNT 2 sont des morceaux que j’ai entendu par la suite. Ce qui m’a surpris, c’est la qualité et la densité des paroles truffées de références diverses et variées. Cette année 2016, il a sorti les excellents clips Megadose et Eurotrap totalement déjantés. Nous attendons son projet Agartha avec beaucoup d’enthousiasme.

  6. L’autobiographie de l’année

    Despo Rutti, c’est le soldat sans grade du rap français. Dans son opus Majster, d’après Nicolas, il livre son autobiographie comme sur le son Le Gendre, où il narre sa demande en mariage à sa belle famille : “Je me permets de convoiter votre fille unique. En l’épousant je deviens votre fils, vous devenez ce père que je n’ai jamais eu”. J’ajouterai qu’il a une authenticité après les Sirènes du Charbon, les projets communs avec Mokless et Gizmo, Majster est un double album paradoxal. Il a l’esprit torturé comme jamais. Ses morceaux sont emprunts de tristesse, parfois de joie et de bonheur. Définitivement, cet album du soldat sans grade est l’autobiographie rap de l’année 2016.

  7. Le prince de l’afro-trap

    MHD, le jeune afro-trapiste de Paris 19ème, a connu une ascension fulgurante avec MHD son projet éponyme (double disque de platine). Alexiane de la Team NewVO n’est pas une spécialiste, ni même une auditrice quotidienne de ce style de musique mais elle a été touchée par MHD, qu’elle a découvert grâce à la chanson A Kele Nta et son clip bon enfant. Pour elle, il y a quelque chose en lui notamment ses rythmes positifs et énergiques.

    D’après Julia, grâce aux artistes comme MHD, le rap touche un public bien plus large et éclectique et rentre dans les oreilles de personnes que d’autres n’auraient jamais touché. Aujourd’hui, écouter du rap est une fierté même pour les bobos.

  8. Le Maupassant du rap

    Nekfeu, la surprise de cette fin d’année 2016 a fini en beauté avec Cyborg. Lionel nous en parle. L‘album a été préparé dans le plus grand secret. Dans cet album il est en featuring avec d’anciens « collègues » de Rap Contenders, Alpha Wann et Jazzy Bazz. Il n’a pas eu besoin de buzz, ni de teasing. Cet album est apparu sur les plateformes de téléchargement, 100% digital.Pour ma part, ce qui m’a surpris c’est le maintien du niveau lyrical et musical malgré les conditions du secret dans lesquelles il a posé ses morceaux. Enfin, lui et ses groupes S-Crew et 1995 tiennent la cadence sans être jamais rentrés dans la tendance.

  9. Le rappeur insoumis

    Kery James est le Mouhammad Alix de l’année. Moussa, Samuel, S.Q, Yasmina, Abdoul et Moctar disent que Musique Nègre et Racailles sont les morceaux engagés de 2016. Moctar : “Ils ont marqué car c’est des sons d’actualité. Kery James est toujours resté fidèle à lui même par rapport à ses textes. Une chose qu’il a toujours fait depuis ses débuts avec Ideal J. Avoir un son comme Musique Nègre avec Lino et Youssoupha réunis, c’est toujours un plaisir à entendre dans ces périodes”.

  10. Nos espoirs de l’année

    Le parisien du 18ème Georgio avec Héra, le bruxellois Damso avec Batterie Faible, le parisien du 19ème Jarod avec Caméléon, le mystérieux Kekra des Hauts-de-Seine avec Vréel, le belge Hamza avec Zombie Life.

  11. Les techniciens du rap de l’année

    Le réalisateur de clips 2016 : Mess (F340, MMZ, PNL) et le beatmaker 2016 : Soulayman Beats avec des collaborations tels qu’Alonzo (Merci, En Boucle, Cauchemar), PNL (DA), Booba (Zer, OKLM), Niro (GoodKat, Merco Benz, Do It), Damso (Graine de Sablier).

  12. Bonus

    Booba, aucun projet que des sons, des featurings et des clips : #JDC, Salside, DKR, Kiname, E.L.E.P.H.A.N.T, Rouge et Bleu, Here, M.L.C, Balti, Infréquentables, A.T.R, Daniel Sam. Il a su rester au top musicalement enrichi de culture africaine et américaine. Que nous prépare le boss du rap-jeu pour l’avenir ?