C’est le mouvement tendance du moment : avoir un mode de vie basé sur le véganisme.  Cette alimentation exclut tous les produits issus de l’exploitation animale, que ce soit la viande, le poisson, les produits laitiers, les œufs, le lait. Ce phénomène va encore plus loin en prohibant les produits vestimentaires ou testés sur les animaux, en l’occurrence le cuir, le daim, les cosmétiques et démaquillants.

Si les critiques de cette mode sont assez virulentes, nous vous proposons de découvrir l’alimentation vegan sous un autre angle grâce au témoignage de Claire, une jeune strasbourgeoise vegan de 21 ans. En effet, ce mode de consommation a certains bienfaits méconnus ou qui ne sont pas beaucoup développé dans les médias.

Leur mode d’alimentation sert à réprimander l’exploitation, parfois cruelle,  des animaux.

Nous avons tous déjà vu au moins une fois un reportage sur l’élevage en batterie d’animaux, confinés dans des espaces minuscules et privés de toutes libertés, incapables de bouger. Boycoter les produits issus de leur exploitation est un but tout à fait louable.

 

Même si nous assistons de plus en plus à l’élaboration de certains labels, comme « élevé en plein air », « agriculture raisonnée », « Label Rouge », la majeure partie des industriels continuent à employer des systèmes de productions de masse.

 

Sur ce sujet, Claire nous dit ceci :

« Il est vrai qu’à la base j’ai changé mon alimentation pour ne plus me dégouter de ce que j’avais dans l’assiette. Il est tout de même glorifiant de savoir que mon alimentation du quotidien ainsi que celle de tous les vegans et les gens priorisant les labels écologiques permettent de réfréner cette industrie. Pour ceux qui se posent aussi la question, je n’ai aucun mal à me fournir en nourriture vegane à me prodiguer des habits respectant mes principes. On pourrait penser que l’industrialisation de masse (vêtements et nourriture) est la seule voie possible pour se fournir mais il existe plein d’alternatives… ».

Le veganisme implique un mode de vie plus équilibré.

Le fait d’être vegan implique de choisir des produits frais, issus d’une production biologique. Plusieurs aliments végétaliens participent à la prévention du cancer et des maladies cardiovasculaires en plus d’aider à la réduction de l’obésité et des symptômes du diabète.

Claire rajoute à cela :

« Nous avons déjà connu des drames concernant la nourriture transgénique ou les tromperies des industriels faites aux consommateurs. Vous avez sans doute entendu parler de maladies liées à l’exploitation animale comme la salmonellose, la vache folle, la grippe aviaire, ou la marque F****S qui faisait passer de la viande de cheval pour de la viande de bœuf. J’en ai eu assez de tout cela, des restrictions sur la production alimentaire à peine imposées par les gouvernements et très peu respectées par les lobbys industriels. »

Un autre mode de consommation amène à de nouvelles découvertes culinaires.

 Les vegan sont assez inventifs pour pallier à leur image d’alimentation fade et sans goût. Plusieurs restaurants ont d’ailleurs ouvert et leurs présentation de plats entièrement vegan ferait saliver le plus farouche des consommateurs de viande.

« Vous seriez surpris de connaître la variété de nos produits. On ne se limite pas qu’à de la salade et des fruits. Notre alimentation contrôlée nous permet aussi de faire des plats élaborés et savoureux. Testez le kebab, les pâtes bolognaises ou la pizza vegan, vous m’en direz des nouvelles ! ».

Même le géant de la restauration rapide Mc Donald propose un sandwich entièrement vegan. La chaîne de restauration rapide a même proposé le sandwich gratuit dans ses restaurants strasbourgeois le samedi 7 octobre jusqu’à 20h.

Pour finir, Claire nous a déclaré ceci :

« Si tous ces prétextes ne conviennent pas à la majorité des consommateurs, il fait tout de même réfléchir sur notre alimentation enrichie en pesticides et transgéniques. Le mieux est de se faire une idée par soi même et surtout de faire ça par plaisir car le meilleur moyen de se dégouter d’une alimentation est de se forcer à la faire. »