Les femmes voyageant seules ont été stéréotypées par les films et la littérature depuis des siècles. Le cliché le plus persistant, amplifié avec le film « Eat, Pray, Love », reste celui de la femme solitaire qui plaque tout et s’enfuit à l’autre bout du monde après avoir eu le cœur brisé.
Et si ce n’était pas du tout le cas ? Et si elles avaient juste envie de vivre une nouvelle aventure et d’assouvir leurs curiosités ? Et si ce n’était rien de plus qu’une quête spirituelle ? Une soif de dépaysement ? Une envie de découvrir d’autres cultures ?

Aujourd’hui le statut de la femme a changé, cette dernière veut sortir de sa zone de confort et explorer le monde par elle même. De plus, les voyages en solo n’ont jamais eu autant de succès. Selon une étude du “Visa Global Travel Intentions Study”, parue en 2016, environ 30% des gens voyagent seuls (contre 24% en 2015 et 15% en 2013).

Le fait qu’une femme voyage seule aujourd’hui est donc plus une marque de conviction. C’est une manière de changer, d’évoluer, de s’améliorer, de s’enrichir et aussi de se libérer. Souvent, cela peut paraître effrayant, et parfois même dangereux.
Mais les opportunités de vivre des expériences aussi transformatrice sont rares. Quelles craintes ? Voyager en solo est toujours synonyme d’incertitude. Les récentes attaques terroristes n’offrent pas un climat des plus rassurant. Le voyage ou en est chargé d’incertitudes dès la minute où vous quittez votre maison. De plus, que faire si on tombe malade ? Si on se blesse ? Sans compter les barrières linguistiques, les risques de perte, de vol, la consommation d’aliments étrangers, le choc des cultures ou même le vol…

Toutes ces préoccupations sont valables et tendent à amplifier les clichés du voyage en solo. Mais peut-être que c’est exactement ce qui le rend d’autant plus enrichissant et extraordinaire. De plus, quel sentiment de fierté on peut ressentir lorsqu’on arrive à s’en sortir par soi-même. C’est une des meilleures manières de se tester et d’affronter nos peurs. C’est aussi l’occasion de se retrouver seule avec soi même, de se remettre en question et ainsi apprendre à se connaître mieux. Nos peurs, nos ambitions, nos rêves, nos aspirations pour le futur… Une véritable leçon de vie, accessible à toutes, à n’importe quel âge.