Avis aux amateurs des années 80, ils reviennent. Ils ? Jean-Louis Aubert, Louis Bertignac et Richard Kolinka, trois des quatre membres de Téléphone reprennent du service. Trente ans après sa séparation, la mythique formation musicale va renaître sous la forme d’un nouveau groupe et avec un nouveau nom.

Enfin les retrouvailles ! Cela faisait presque trois décennies que la France entière attendait sans oser y croire un retour de Téléphone. Et pourtant, cela pourrait bien arriver au Point Éphémère, salle parisienne située dans le 10e arrondissement le long du Canal Saint-Martin.

Le temps d’un concert, programmé pour le 11 septembre prochain, Jean-Louis Aubert, Louis Bertignac et Richard Kolinka scelleront leurs retrouvailles sur scène. Quant à Corine Marienneau, la bassiste historique du groupe, manque à l’appel. C’est ce qui explique, entre autre, le choix d’un nouveau nom : « Les Insus-Portables ». En parallèle, sur le site internet de la salle de spectacle, la date en question affiche complet, et un point d’interrogation fidèle au graphisme de Téléphone illustre cette unique phrase : « S’il y a un concert rock à ne pas louper, c’est celui-ci… ».

D’autres indices laissent penser à nos confrères de RTL, à l’origine de cette révélation, que le groupe mythique des années 80 se reformerait. Le nom du groupe « Les Insus-Portables » ne fait pas de doute selon la radio, qui assure que la marque a été déposée à l’INPI par une entreprise propriété de Jean-Louis Aubert.

L’annonce de ce concert tombe au moment où Téléphone verra ses cinq albums studios remasterisés par Warner Music France, tandis qu’un nouveau best of et deux intégrales sortiront également dans les bacs. Qui plus est, la maison de disques a promis seize documents inédits – visuels et audios – pour les fans les plus mordus du groupe. La grosse armada autour du quatuor est donc fin prête, quarante ans après sa création.