Le cloud gaming est une branche du cloud computing qui est l’utilisation de ressources informatiques sans les posséder grâce à l’internet. Le cloud gaming est encore très peu connu du grand public contrairement aux autres services du cloud (stockage, serveurs, réseaux). Cela correspond à ce qu’on peut également appelé des « Jeux vidéos à la demande », auxquels on accède grâce à notre télévision ou notre ordinateur. Cela se rapproche beaucoup du « streaming », c’est-à-dire une retransmission d’images sur un écran par l’internet, à partir d’un ordinateur/serveur à distance.

Mais la start-up française Blade a développé le cloud gaming à un tout autre niveau. Elle a déployé ses premières machines en décembre dernier, et on compte à présent environ 6000 machines déployées depuis avril !

Ce modèle permet l’accès à un PC complet hautes performances :

  • Intel Xeon (4 core, 8 threads dédiés), l’équivalent d’un Core i7
  • NVIDIA GeForce GTX 1070
  • 12 Go de RAM
  • 256 Go de SSD
  • Une licence Windows 10

sans aucune latence sur plusieurs plateformes MacOS, Windows, Android (tablette, TV, smartphone) ainsi que son boîtier le Shadow :

  • 2 ports Display Port
  • 2 ports USB 3.0
  • 2 ports USB 2.0
  • Un port Ethernet
  • Connectiques audio (entrée et sortie)

qui permettent à l’utilisateur d’utiliser ses différents périphériques écran, souris, clavier, casque, etc.. pour obtenir un fonctionnement identique à celui d’un ordinateur classique.

 

Mais alors quels sont les avantages du cloud gaming?

Avec le Shadow, c’est un accès à un ordinateur de compétition d’une valeur d’environ 1200€ pour un prix dérisoire allant de 30 à 45€ par mois selon l’engagement. Pour des personnes ayant peu de moyens et qui ne peuvent pas débourser autant d’argent pour s’offrir des conditions optimales pour jouer, c’est probablement une solution miracle ! Une garantie d’avoir une image full HD à plus de 100ips sans latence sur la plupart des jeux actuels !

Parlons également du boîtier, petit et peu encombrant, silencieux, design et à très faible consommation comparé à une machine de mêmes caractéristiques (15 Watts au lieu d’environ 200 Watts).

Aucune inquiétude également au niveau des composants, si un problème survient les composants seront remplacés ! Si les composants deviennent obsolètes, grâce au concept d’auto-evolve, ils seront également remplacés par de nouveaux plus performants pour rester à la pointe du gaming.

 

Il reste cependant encore quelques petits inconvénients. Vous souscrivez à un abonnement, vous n’êtes donc pas propriétaire mais cela reste néanmoins rentable (admettons 1080€ pour trois années) pour une machine s’adaptant à l’avancée technologique rapide que nous connaissons, comparé à une machine achetée pour 1200€ et revendue trois années plus tard pour une somme inconnue.

Le faible capacité de stockage, 256 Go seulement mais des solutions vont être proposées dans le futur, les développeurs ont déjà confirmé le succès des tests réalisés.

Ce service est actuellement proposé uniquement aux utilisateurs munis de la fibre optique, car il est encore impossible d’utiliser le Shadow dans ses conditions optimales avec une moindre connexion.

 

Je vous invite donc vivement par expérience personnelle d’aller jeter un coup d’œil : http://shadow.tech/