La Meinau, la maison des supporters du racing, les strasbourgeois , accueille tout un peuple depuis 1984 ( sous sa forme actuelle ).

Malgré sa réduction à environ 29 000 places, l’ambiance y est toujours sensationnelle. Le dernier exemple en date ? RCSA – OM 16/10/2017
C’est la dernière affiche de la 9 ème journée de Ligue 1 Conforama, celle prévue pour être le gros match du week-end. Et c’est peu de dire que ce fut le cas.

Le match est programmé pour 21h et une ouverture des portes à 19h, mais que nenni avant même 18h des centaines de supporters sont présents aux alentours du stade en attendant le cortège du Kop parti du centre ville. Les trams sont bloqués depuis 17h pour Krimmeri le cortège avance à pied et déjà vers 18h10 ou 15 on entend le kop au loin qui chante et avance. Je peux déjà sentir la ferveur monter. De nombreuses personnes se regroupent autour et devant le cortège pour filmer et entonner les chants strasbourgeois ( qui seront toujours là pour toi, allez racing ). Première démonstration de force à un peu moins de 3h du début du match.

Finalement les portes ouvrent avant 19h car la sécurité estime qu’il y a beaucoup trop de monde déjà présent. On commence à rentrer et même pas à 19h30 je suis déjà à la buvette après avoir fait un tour à la boutique pour acheter mon équipement de supporter. C’est parti pour 1h30 de bières, d’échanges avec les supporters. Je suis en populaire ouest juste en dessous du kop et ça promet. Dès l’entrée des joueurs pour le repérage du terrain les chants commencent. A l’entrée des marseillais en costard c’est les sifflets les bouh de tous les supporters déjà présents dans le stade qui les accompagnent.

L'entrainement s'en suit avec en premier lieu les gardiens Kamara et Oukidja suivis de toutes l'équipe. La tribune ouest est déjà impatiente et réagit aux moindres frappes et arrêts des strasbourgeois durant.

L’entrainement s’en suit avec en premier lieu les gardiens Kamara et Oukidja suivis de toutes l’équipe. La tribune ouest est déjà impatiente et réagit aux moindres frappes et arrêts des strasbourgeois durant l’échauffement.

 

 

 

 

C’est l’heure maintenant pour les joueurs d’aller se préparer et pour le kop de sortir leur Tifo des grands jours. Le coup d’envoi va être donné.

 

A partir de ce moment la température ne re-baisserai jamais, malgré la nuit qui avance et le froid qui descend, le stade ne va faire que chauffer.

La tribune Ouest va chanter de la première seconde à la dernière seconde de ce match de gala. Les bleus et blancs, les strasbourgeois, le racing et même les marseillais auront droit à une chanson sur eux. Même si celle sur les visiteurs n’est qu’une reprise hyper connu des sudistes. Cependant cela fait un bien fou de s’entendre le crier à l’unisson avec d’autres milliers de personnes. Ahlala, Marseille Marseille on t’…. .

Un but marseillais à la 6 ème minute ? Cela n’y change rien. On voit les supporters marseillais dans leur parcage se trémousser et surement chanter mais rien n’y fait on ne les entend pas. Ce sont les chants alsaciens qui vont résonner même lors des buts encaissés.
La tribune ne lâchera aucune miette aux marseillais huer pour chacune de leur action ou faute. A l’inverse chaque interception et avancée strasbourgeoise est accompagnée d’une ferveur digne d’une ambiance de ligue des champions. Dommage pour le OM Champions Project on les fait passer virtuellement à la 4ème place du championnat grâce à Aholou ( JEAN EUDES AHOLOU …. JEAN EUDES AHOLOU ) à la 31 ème minute.

Surpris dès le début de la deuxième mi temps par les visiteurs ( 1-2 ) sur un centre de Sanson que le malheureux Koné prolonge dans ses propres buts. Il n’en fallait pas plus pour que le défenseur bleu se charge d’égaliser sur un corner à l’heure de jeu ( 2-2 ).

C’est assurément que l’ambiance permet aux bleus et blancs de continuer à pousser. En tribune ouest on lâche rien avec l’engouement dégagé par le kop au dessus de notre tête on ne peut que continuer à sauter, taper des mains et chanter pour nos héros du soir. C’est alors que d’une puissante frappe ( certes déviée ) des 25 mètres !!  Dimitri LIENARD ( DIMITRI LIENARD ) donne à l’avantage au RCSA.

Sans un raté de notre jeune attaquant international Terrier sans un bon Mandanda et un bon poteau, le 4 – 2 aurait été acquis. Malheureusement ce manque de réalisme coutera la victoire aux Alsaciens après l’égalisation en toute fin de match de la recrue estivale grecque de la Canebière.
Dernière opportunité d’entendre les supporters marseillais ? Oui et non, pendant 5 secondes le temps qu’on râle et qu’on se remette à chanter pour pousser une dernière fois notre équipe à domicile avant la réception de Saint-Etienne en Coupe de la Ligue ( 25/10 ).

 

Le score en restera là, mais au vue du match, de notre classement par rapport à celui de Marseille et de nos supporters il n’y a que les points au classement qui manquent ( le plus important.. ) pour vraiment définir le Racing Club de Strasbourg comme vainqueur.

 

Sources :
Photos personnelles et page du Stade de la Meinau ( FB ) /  vidéos personnelles