Ce lundi 22 janvier a eu lieu le lancement de la plateforme de jeux-vidéo, Blacknut. Cette société rennaise propose une offre comparable à Netflix, c’est-à-dire un catalogue de jeux choisis sur mesure en échange d’un abonnement mensuel. 

Un catalogue de cinquante jeux-vidéo

Le secteur du cloud est en pleine expansion et le lancement de Blacknut en est un bon exemple, après notamment la sortie de Shadow, le premier cloud PC (notre article sur le sujet ici). Il s’agit d’une plateforme que l’on peut télécharger après avoir souscrit à un abonnement de 15€ par mois, l’offre de lancement comprenant pour l’instant 50 jeux. Lors de la conférence de presse de lancement, le directeur, Olivier Avaro, a annoncé qu’ils sortiraient un jeu supplémentaire par semaine, sur un plan d’au moins six mois.

Grande particularité : comme pour Netflix, les jeux du catalogue ne se trouveront pas dans le stockage de votre PC, mais ils seront sauvegardés dans des serveurs disséminés dans le monde entier. Une bonne connexion Internet est donc indispensable pour profiter de ce service, mais les performances de l’ordinateur ne constituent pas un facteur déterminant.

Pour quel type de joueurs ?

A qui s’adressent les jeux-vidéo contenus dans le catalogue ? Contrairement à ce qu’on aurait imaginé, cette plateforme ne propose pas des offres de jeux connus ou provenant de gros studios de développement (exit Call of Duty, Assassin’s Creed…) mais des jeux indépendants, même s’ils ont annoncé sortir quelques jeux-vidéo édités par de grands studios de développement. En effet, leur objectif n’est pas d’apporter des jeux lucratifs, mais des jeux reconnus pour leur qualité. Sur le sujet, Oscar Barda, directeur éditorial, précise : « nous voulons mettre en avant les valeurs positives pour les jeux-vidéo ». Ainsi, la violence, si elle peut être présente, ne prend pas le pas sur les intrigues et les jeux sélectionnés mettent en avant l’inclusivité.

C’est là le cœur du sujet : Blacknut souhaite intégrer des jeux-vidéo qui peuvent s’adresser à tout le monde, notamment à des familles. Le jeu doit être accessible et original. Pourtant, les joueurs confirmés peuvent également se reconnaître dans cette plateforme : l’abonnement offre une une sélection « éditorialisée » de jeux-vidéo. Pour les joueurs qui sont toujours à la recherche de jeux moins connus et de qualité, cette plateforme peut leur apporter une sélection qui leur conviendra.

De grandes ambitions

Au sujet des objectifs recherchés pour la plateforme, Olivier Avaro ne cache pas ses ambitions. « Je souhaite m’étendre aux Etats-Unis et dans le reste de l’Europe ». Et d’autres idées fusent pour enrichir Blacknut : il nous parle d’un projet de manette créée par Blacknut, de la formation d’une communauté autour de la plateforme et enfin, une future fonction d’éditeur. Ainsi, nous pourrions voir apparaître des jeux-vidéo édités par Blacknut, à l’image des séries produites par Netflix. Autant dire que la société, si elle réussit son lancement, aura de beaux jours devant elle.