Introduction

 

La fin de la République marque une nouvelle période dans l’histoire romaine. Deux événements majeurs marquent cette période, l’an 44 av. J.-C. et l’an 31 av. J.-C.. C’est en effet en l’an 44 av. J. – C. que le dictateur Jules César est assassiné, ce qui marque la fin de la République aristocratique. En l’an 31 av. J.‑C., Octave, le neveu et fils adoptif de Jules César, remporte la bataille d’Actium sur terre et sur mer contre Antoine et Cléopâtre. Suite à ces évènements, l’Empire Romain voit le jour par l’avènement d’un autre régime et devient au mois de janvier de l’an 27 av. J.-C. le Principat augustéen.

Ce nouveau régime marque un nouveau pan de l’histoire romaine. Octave y poursuit une évolution présente avec la dictature de César, mais il y assoit aussi son autorité en accélérant les choses entre l’an 44 av. J.-C. et l’an 31 av. J.-C.. Il met ainsi fin à certains conflits ancrés dans les esprits du peuple romain pour instaurer un nouveau régime, plus stable. L’instauration du Principat augustéen peut alors être considérée comme une Révolution romaine. La vie sociale, le pouvoir politique mais également la conception de la vie a subi des mutations majeures durant cette période.

C’est donc dans une société fatiguée par les guerres civiles et les proscriptions que le peuple romain acclame Octave comme seul chef. Celui-ci prend alors le nom d’Auguste et élève Rome en ville forte et renaissante. Il devient aussi le chef du culte et il marque son pouvoir grâce à son forum. Il devient très vite le père de la patrie, en l’an 2 av. J.-C., se considérant comme sauveur de la république.

C’est dans ce contexte particulier que la construction d’un nouveau forum, celui d’Auguste, voit le jour. Ce dernier constitue un nouvel ensemble architectural. Ce n’est cependant pas le premier forum à être construit en supplément du forum républicain. César avait en effet construit un second forum pour asseoir sa politique et pouvoir construire de nouveaux édifices publics. Le forum d’Auguste est donc le troisième forum à voir le jour dans la ville de Rome.

 

Historique

 

Dès 42 av. J.-C., Auguste décide de construire un forum avec un temple dédié à Mars Ultor, ce qui signifie « Mars Vengeur ». Cette décision est prise suite à un vœu fait avant la bataille de Philippes contre Brutus et Cassius, les meurtriers de César. Les travaux ont une durée de quarante ans et l’inauguration du forum a lieu en 2 av. J.-C.. Un auteur ancien, Macrobe, raconte qu’Auguste aurait raillé la lenteur de l’architecte du forum.

 

« Plusieurs individus que Cassius Severus avait acusés ayant été absous, tandis que l’architecte du forum d’Auguste traînait cet ouvrage en longueur ; Auguste joue sur le mot, en disant : « je voudrais que Cassius accusât aussi mon forum. » »

 

Auguste construit le forum avec le butin de la bataille. Celui-ci est plus petit que ce que souhaite Auguste dans un premier temps, puisque ce dernier ne peut acquérir un grand terrain, ne souhaitant pas exproprier par la force des propriétaires réticents.

Le forum subit quelques ajouts pendant les règnes d’autres empereurs plus tard dans l’Antiquité. Ainsi, sous Tibère, devant chacune des deux entrés, deux arcs sont élevés en l’honneur de Julius Caesar Drusus et de Germanicus, respectivement fils et neveux de Tibère. Le forum est ensuite restauré sous Hadrien mais les modifications qu’il y apporte se cantonnent à quelques chapiteaux.

Aujourd’hui, seulement une partie du forum a été dégagée. Cette partie comprend le secteur nord-est de l’esplanade, le temple et les sections des portiques correspondantes avec les deux grandes exèdres. Tout le reste a été recouvert lors de l’aménagement de la Via dei Fori Imperiali sous Mussolini dans les années 1930.

 

Situation géographique

 

Le forum d’Auguste se trouve à Rome en Italie dans le secteur nord-ouest de la ville. Il est attenant au forum de César qui se situe à l’est et au Transitorium, érigé sous Tibère, avec lequel plusieurs passages communiquent. Il se situe entre les forums de Trajan et de Nerva. Le terrain choisi par Auguste pour la construction de son forum empiète sur le quartier de Subure, un des quartiers les plus pauvres de la Rome antique. Le forum d’Auguste se situe actuellement dans le rione de Monti et son entrée se trouve à l’arrière du forum sur la piazza del Grillo.

Description

 

Le forum a une forme rectangulaire de 125 mètres de long sur 118 mètres de large au niveau des grandes exèdres. Le plan du forum n’est pas parfaitement symétrique, car tous les terrains prévus n’ont pas pu être achetés. L’architecte corrige ceci en plaçant l’abside du temple dans un angle formé par le haut mur au nord du forum.

La place centrale est flanquée de portiques latéraux qui sont dominés par le temple de Mars Ultor. Le temple prend appui sur un mur en grand appareil d’environ 33 mètres de haut en péperin et de pierre de Gabies. Il protège et isole le forum du quartier de Subure. Le Gabies est un granit extrait de Gabies dans le Latium. Le tout est disposé en opus quadratum, assemblé par des crampons de bois dur. Ce mur est plus haut que la ville et permet ainsi de séparer visuellement le forum du quartier de Subure et le protéger des incendies qui s’y déclenchaient régulièrement.

De chaque côté du temple un passage ouvert dans le mur permet d’accéder au forum depuis le quartier de Subure. Le passage nord à trois arches alors que celui au nord-est n’en n’a qu’une. Il est aujourd’hui connu sous le nom d’ Arc de Pantini. Deux escaliers compensent la forte dénivellation entre le quartier de Subure et le niveau du forum. Le quartier de Subure est situé dans la vallée entre le Quirinal et l’Esquelin.

Le temple de Mars Ultor, occupe une position semblable au temple de Vénus Genetrix dans le forum de César. L’escalier central est en opus caementicium. Le podium quant à lui est construit en grand appareil de tuf et revêtu de grosses plaques de marbre de Carrare. Au centre des escaliers se trouve un autel et deux fontaines prennent place aux extrémités des escaliers.  La façade du temple avait huit colonnes continuant sur les deux longs côtés. Les fouilles archéologiques permettent de retrouver trois colonnes debout ainsi qu’un pilastre situé fond du temple. Il s’agit de gigantesques colonnes corinthiennes en marbres de Carrare hautes de 17,70 mètres.

A l’intérieur du temple, la cella possède sept colonnes sur chacun de ses deux côtés, et devait avoir deux niveaux. Sur les parois, sept pilastres répondent aux sept colonnes.  Entre ces pilastres, ont été aménagées des niches pour accueillir des statues. Un des chapiteaux des pilastres est décoré d’un pégase ailé. La cella quant à elle se termine par une abside qui abrite la base portant les trois statues du culte, Vénus, Mars Ultor et Jules César divinisé. Cette base est longue de neuf mètres de long, ce qui implique bien la présence de trois statues et non de deux.

La statue de Mars le représente barbu, armé et appuyé sur sa lance. Vénus a le corps entièrement couvert d’un léger chiton et elle est accompagnée d’un petit Eros tenant l’épée de son mari Mars.  Devant la base ou se trouvent les statues, des gradins sont présents, ayant certainement pour but d’accueillir le sénat. La cella se termine par une abside. Il s’y trouve aussi le penetrale qui sert a conserver les enseignes prises par les Parthes aux Romains a la bataille de Carrahae.

Deux portiques sont placés de chaque côté du forum. Au nord-est, deux vastes exèdres sont accolées insérées à ces portiques à deux étages qui bordent la place sur les longs côtés. L’accès à ses portiques se fait par le biais de trois marches. En haut de ces marches se trouve le niveau des colonnades, soutenant probablement un haut attique.

Ces portiques et exèdres sont bordés de deux colonnades d’ordre corinthien dont les fûts sont en marbre Cipolin et les chapiteaux en marbre blanc de Carrare. Ces Colonnades supportent un entablement composé d’une architrave à trois bandes et d’une frise aux décors végétaux. Au-dessus de tout ceci un haut attique permet aux portiques latéraux de rivaliser avec la hauteur du temple. Le pavement des portiques est constitué de pavés de marbres colorés, une innovation pour un édifice public. Il est fort probable que le portique avait deux étages, comme laisse penser les traces encore visibles sur le mur du fond.

Le haut de chaque portique est orné de trente caryatides qui supportent un entablement en marbre. Ces caryatides sont des copies de plus petite taille de celles de l’Erechthéion de l’Acropole d’Athènes. Elles soulignent le fait que la Grèce soit passée sous domination romaine à l’époque de la construction du forum. Entre les caryatides sont fixés des grands panneaux carrés dans lesquels se trouvent des médaillons ronds où figurent les visages de divinités. La représentation de Jupiter Ammon est ainsi visible, portant des cornes de bélier et une chevelure celte. Cette décoration rappelle l’expansion récente de la civilisation romaine et l’établissement de la paix.

Le long des murs de fond des deux portiques et des exèdres, une série de colonnes engagées en cipolin soutient une architrave en marbre blanc. Entre ces colonnes, sous l’architrave se trouve une série de niches destinées à accueillir des statues en bronze doré. Les auteurs anciens décrivent ces statues et les fouilles archéologiques confirment leur présence. Des inscriptions ont été retrouvées. Chaque statue possède deux inscriptions. La première, située sur la base elle-même, donne le nom et les fonctions du personnage représenté. La seconde, quant à elle, donne brièvement les hauts faits du dit personnage. Grâce à cette découverte vingt-cinq de ces personnages ont été identifiés.

De chaque côté sont disposées au fond des portiques deux grandes exèdres semi-circulaires qui se font face dans une parfaite symétrie. Leur axe de symétrie se confond avec la façade du temple de Mars. Elles sont séparées des portiques par une série de onze piliers. Du côté des portiques elles sont engagées avec des colonnes d’ordre composite et du côté de l’exèdre les colonnes sont en marbre jaune Africain. Les deux exèdres, surélevées par rapport aux portiques, possèdent des murs percés de fenêtres afin de laisser passer la lumière.

Au centre de chaque exèdre on trouve deux grandes niches rectangulaires sur deux niveaux et délimités par des pilastres engagés dans le mur. Ses deux niches accueillent des statues de marbres figurant des personnages mythologiques. D’un côté se trouve Enée, accompagné d’Anchise et d’Ascagne, suivi des ancêtres de la gens Iulia. De l’autre côté leur font face Romulus avec les Summi Viri et les grands hommes de la république.

Au centre de l’esplanade se trouve un quadrige en bronze doré représentant Auguste. Ce dernier se situe sur un socle d’une cinquantaine de mètres de large, pavé de marbre blanc.

Une statue colossale d’Auguste se trouve également dans une salle carrée située au bout du portique, au nord. Cette salle est appelé salle du Colosse et est richement ornée de marbre. La salle est dédiée au culte impérial. Dans la pièce se trouve une base composée de blocs de tuf recouvert d’albâtre soutient une statue colossale du Genius Augusti d’environ 14 mètres de haut en marbre de Paros.

Cette statue à certainement été placée à cet endroit par l’empereur Claude, après le règne d’Auguste. Celle-ci représente Auguste en toga avec la tête voilée. Sur chaque côtés de la statue, deux niches rectangulaires, peu profonde, prennent place, là où se trouve deux tableaux du peintre Apelle de Colophon. L’un de ces deux tableaux représente Alexandre le Grand en compagnie des Dioscures et d’une Victoire. Le deuxième tableau le représente sur un char triomphal accompagné d’une allégorie de la guerre.

Un auteur ancien, Pline l’ancien, nous parle de ses deux tableaux.

« Il (Apelles) a peint aussi (…) à Rome, Castor et Pollus, avec la Victoire et Alexandre le Gra,d ; une figure de la Guerre les mains liées derrière le dos, et à côté Alexandre sur un char triomphal : ces deux tableaux avaient été consacrés par le dieu Auguste, avec une modestie de bon goût, dans le lieu le plus fréquenté de son nom ; le dieu Claude crut mieux de faire effacer dans l’un et l’autre tableau la tête d’Alexandre, pour y substituer celle du Dieu Auguste. »  

Conclusion

Auguste par son forum assoit son pouvoir et son affiliation divine par tout un programme iconographique qui montre au peuple romain son pouvoir. Il créé un nouveau forum afin de lier le dieu Mars à toutes les activités du peuple romain et de son gouvernement en conjuguant les aspects sociaux, cultuels, politiques et militaires. Par une architecture innovante et les matériaux utilisés il créé une Rome forte, une Rome en marbre, grandeur et symbole de l’empire.

La construction de son forum a donc pour but principal de légitimer son pouvoir, ainsi que son Principat, qui permettra par la suite les débuts de l’empire, mais aussi de montrer au monde la grandeur de Rome. Ces questions de légitimation du pouvoir impérial et de l’image de la grandeur de Rome occuperont Auguste tout au long de son règne, puisqu’il cherchera à les inscrire dans tous les domaines. Dans la pierre avec la construction du forum, dans les arts avec les nombreuses statues à son effigie, mais aussi dans la littérature et les lettres, avec la commande de l’Enéide, encore lue et bien connue aujourd’hui.