Je vais vous présenter la villa des Vettii. Dans un premier temps, je vais vous parler de Pompéi dans son contexte historique. C’est une ville qui se situe en Italie dans la région de Campanie et plus précisément dans la baie de Naples. Avant de vous parler de la villa, voici un peu d’histoire et de chronologie.

Pompéi a connu une histoire tragique en 62 après Jésus Christ. Elle a subi un terrible tremblement de terre, 1 touchée par de violentes secousses, elle qui était l’épicentre de cette catastrophe a laissé après ce jour une cité en ruine. En effet la ville la plus importante de la Campanie vient de subir la destruction d’une grande partie de ses édifices. Cela n’est que le début d’une longue tragédie qui s’abattra sur la cité. Cependant malgré des efforts de reconstructions et de restauration mis en place, seules les maisons des plus riches ou de ceux qui pratiquaient une activité commerciale, ont était réhabilitées afin de relancer l’économie de la ville. Si bien que dix-sept ans après la catastrophe, le 24 août 79 après Jésus Christ, plusieurs chantiers de restauration sont encore en activité.

Le mont Vésuve, que Martial appelle Vesbius, se réveille. Ce volcan entre alors en éruption et provoque la fin et la destruction de plusieurs villes, dont Pompéi, Herculanum, et Stabies, qui sont les plus connues. Il reste cependant un témoignage écrit, celui de Pline le jeune  qui nous raconte l’événement. Une fois la ville sous les cendres et des tonnes de magma elle fut oubliée et les paysans appelèrent sont emplacement Cività ce qui veut dire la cité.

L’historique des fouilles nous montre que plus de seize siècles ont passés avant que des chercheurs ne s’intéressent à ces cités ensevelies. En effet en 1748, dix ans après la découverte d’Herculanum débute les fouilles de Pompéi identifiées à tort comme celles de Stabies. Les premières fouilles se font au hasard sur le terrain et sont vite abandonnées.

On ne reviendra à Pompéi qu’en 1755 où Aculbiere et ses collaborateurs Weber et La Véga compilent les registres de leurs fouilles. Cependant une fois les premiers objets d’art trouvé Paderni sélectionne les plus belle peinture et les détache de leur mur, il l’es encadre et détruit les autres. Le mécontentement de Winckelmann se fait ressentir, en 1765 La Véga prend la direction des fouilles c’est un précurseur, dans chaque édifices dégagé il fait en sorte que tous les éléments soit conservé in situ.

Presque un siècle passe ou se succède chercheurs et fouilleurs et c’est en 1893  que Petra dirige les fouilles, il se concentre à fouiller les régions V et VI  et il découvre la Villa des vettii qui se trouve dans le quartier résidentiel.

Dans un deuxième temps qui était les vettii ? Et comment s’organise cette maison ?

Cette domus  se trouve dans la région VI, 15, d, au sud de la ville elle et  de plan carré avec un de ses côté en bizeau et elle comporte deux étage elle était la propriété des frères vettii, on le sait par la présence de propagande électorale sur la façade sud  mais aussi par la présence de sceaux en bronze retrouvé dans l’atrium, à côté des coffres  adossé à la paroi sud bardé de plaque de fer chargé de serrures,  le premier se réfère à Convivaes  par le symbole du caducée le second porte la mention de Restituti agrémenté d’une amphore.

Cette villa et une ancienne demeure réhabilité en 62 rapporter par Suetone dans sa « Vie de Neron » ou les riches aristocrates s’enfui  ce qui permet au nouveau riche de s’installe dans les maisons abandoné c’est le cas des frères Vettii.  Aulus Vettius Restitutus et Aulus Vettius Conviva sont deux affranchis qui sont devenu marchand de vin. Cette maison et sans doute l’une des plus belles maisons de Pompéi ou il y a les fresques pictural les mieux conservé, ce qui nous permet de remettre en situation ainsi que dans son texte économique et politique la place prise par l’arrivé de ses nouveau riche et aussi car c’est également la seul maison qui n’a pas de boutique ou de commerce qui donne sur la rue principale.

Après que l’on connaît les propriétaires de cette domus la question se pose de comment était-elle organisé ?

Les maisons patriciennes romaine ont deux héritage distinct en effet elle s’organise autour du plan d’une maison romaine constitué de l’atrium et à la fois de son héritage passé de la maison étrusque c’est-à-dire du péristyle  cet articulation des espaces es un modèle répétitif dans les maisons pompéienne du I er siècle après JC, Vitruve nous en consacre une description très détaillé.

Dans la villa des Vettii  on rentre tout d’abord dans le vestibule 1 qui désigne l’espaces entre la rue et la porte d’entré, celui-ci donne sur les fauces c’est un passage étroit qui débouche sur l’atrium. Celui-ci  es le cœur de la maison étrusque qui à l’époque était une cour situé en avant de la pièce principale, il garde en quelque sorte ses attributs d’origine, puisque il posséde une ouverture qu’on appelle Compluvium ou sont adossée les versants du toits, ses quatres pans sont incliné autour de celui-ci il y a des gargouilles à têtes de chiens, de loups ou de lions, sous celui-ci il y a l’impluvium qui reçoit l’eau de pluie.

Cet maison posséde un atrium toscan emprunté au étrusque  ouvert sur une grande pièce  sur toute la largeur de l’atrium qui se nomme le Tablinum  qui es remplacé par des pilastres mais qui sinon était fermait par des portes ou des rideaux et ouvre sur le jardin, les alae se trouve dans les recoins du Tablinum  se sont deux petites pièces ou  il ya avait les images des ancêtres ou également qu’on se servait comme débarras c’est pièces  n’ont pas vraiment de fonctions précise.

Il y a également un atrium secondaire  dans lequel se trouve le Laraire qui es le sanctuaire ou se trouve l’esprit de la maison et des ancêtres, et également sur  les divinités de protection de la maison il ya aussi la cuisine et des pièces secondaires, a l’opposé de celui-ci se trouvé l’escalier pour se rendre au deuxième étage et la porte de derrière.  Donc autour de l’atrium se déroulé les activités public le commerce ou les étrangers était accueilli.

la deuxième parti de la maison et organisé autour du péristyle celui-ci et in transverso   c’est-à-dire perpendiculaire à l’atrium, enfermant un jardin on c’est que les pompéiens était  extrêmement  proche de la nature, on n’accède à ce jardin par un quadruple portique, autour du péristyle s’organise les pièce de la famille on n’y trouve les chambres à coucher, les diverses salle à manger où comme la tradition grecque on n’y  mange allongé, dans ses salles se trouvé des Kilinés au nombre de trois donc un triclimium   appelé aussi salles aux amours ou grand oecus  c’est-à-dire un salon qui ouvre sur le péristyle, il y a également un petit péristyle, divers salon d’été et d’hiver. Donc autour du péristyle se déroule les activité privés ou se retrouve la famille ainsi que les amis.

Quel est la compréhension des fresques de Pompéi ? Et surtout qu’elle scène représente telle ?

Le cycle pictural de la maison des vettii permet de replacer la place des ses nouveaux riche dans la société, pour la peinture pompéienne on peut distinguer quatre style pictural pompéien selon la classification fixée par les travaux de Curtius. Je vais vous présenter diverse fresques de cette villa, tous sont du quatrième style pompéien et représente en majorité des sujets mythologiques, je commencerai mon propos par le vestibule.

Quand on rentre dans la maison, on aperçoit cette fresque, on n’y voit représenté Priape en train de peser son sexe, cette divinité et la pour conjurer le mauvais sort longtemps cacher par une petite armoire car considéré comme indécente. On n’y voit donc Priape qui pèse son phallus ainsi qu’une bourse rempli de pièces d’or, tout deux sont sur une balance en équilibre, c’est le dieu protecteur des jardins et de la vigne, il es ici habillé comme une divinité orientale avec une longue robe et un bonnet phrygien, il a également le pedum c’est-à-dire le bâton des bergers, et dans sa main il tient aussi le Thryse qui es l’emblème de Dionysos en effet il est le fils de Bacchus et Vénus.

Ensuite dans l’atrium secondaire se trouve la Laraire,  ou autel et dédié aux dieux Lares il es placé dans l’atrium secondaire on n’y voit au milieu un génie en toge voilé prêt a accomplir un sacrifice avec une patère qu’il tient de la main droite et une cassette à encens dans la main gauche de chaque côté du génie il y a deux lares qui danse avec des robes bouffantes ils tiennent tout deux un sceau et un ryhton qui es une corne à boire en forme de buste d’antilope, au dessus se trouve des guirlandes et au dessous il y a le serpent familier qui s’approche de l’autel garnis d’offrande, c’est  en relation avec une cérémonies domestiques, en effet tous les mois on suspendait autour du foyer une guirlande et ont procédées a une offrandes avec si possible les fruits de la saison. Le génius et le génie du foyer et surtout celui du maître.

D’autre fresque fameuse se trouve dans la maison les deux prochaine que je vais vous présenté se trouve dans le salon  qui es l’Exèdre  dans ce salon qui es une pièce d’apparat ouvert sur le péristyle es représenté des éléments figurés,  se trouve  il y a également des architecture qui donne de la profondeur, sur les côtés les zones supérieur sont sur un jaune d’or qui es une couleur chaude les architecture sont des

pergolas et des pavillons fantaisistes et aériens, leur fond et blanc à gauche de ses édifices es représenté Hercule enfant étouffant les serpents envoyé par Héra jalouse car Hercule es le fils naturel de Jupiter son époux, cette scène se déroule dans le palais du rois de  Tirynthe, Amphitryon représenté sur la composition. A gauche il ya un assistant qui lève la main puis la femme qui fuit pourrait être Alcmène la mère de l’enfant au fond de la composition il a l’aigle de Jupiter qui es le protecteur de Hercule et sur son trône vêtu d’un riche manteau rouge tenant son sceptre de la main gauche s’interroge sur l’exploit de l’enfant le ciel bleuté Amphitryon et les colonnes donne de la profondeur à l’ensemble.

La dernière fresque que je vais vous présenté se trouve dans le grand oecus sur le mur Est il s’agit de la prédelle des amours,  dans cette vaste salle cette fresque est représenté de manière continue en prédelle peint à hauteur d’œil, afin que les convives allongées puisse les observé, elle raconte la fabrication du vin, la cueillette des fleurs, la confection des huiles parfumées et d’autre activité de la vie quotidienne.

A droite se trouve la fabrication des huiles parfumées, il y a deux amours qui malaxent le tout dans un grand récipient grâce à deux longues cannes. Au milieu se trouve un autre personnage qui tient une bouteille tous sorte d’objet son sur son plan de travaille, il y a une balance un volumen ect… derrière lui une armoire es ouverte, on peut apercevoir des fioles et une statue de divinité. A gauche de la composition un chaudron en métal que l’on chauffe puis il y a un petit amour avec une bouteille préparateur sous le bras gauche et tient un bâtonnet dans sa main droite.

La villa des Vettii est l’une des maisons extrêmement connues pour la conservation de son cycle pictural. En effet elle possède les plus belles œuvres du quatrième style pompéien en majorité. Cette domus, réhabilitée, en 62 après J.-C  a aussi la particularité de posséder un atrium et un atrium secondaire ainsi qu’un péristyle et un petit péristyle. Cette organisation dans l’espace a fortement bouleversé la maison romaine. En effet l’arrivé du péristyle a considérablement changé l’habitat tout en l’associant parfaitement à la vie et à l’utilisation romaine. La maison romaine a su évoluer en fonction de ses besoins et de ses attentes afin de diviser son habitat en deux parties distinctes : celles dites publique et celles dites privées.