En plein mois de mars gris et pluvieux, quoi de mieux que de songer à l’arrivée du beau temps ? L’été 2019 n’échappera pas à la règle : de nombreux festivals de musique auront lieu aux quatre coins de la France pendant la belle saison. Si le concept vous est étranger ou si vous hésitez à vous lancez pour la première fois dans l’aventure, cet article est fait pour vous !

Simples à définir, un festival est un regroupement localisé (ville, village, presqu’ile …) de plusieurs scènes accueillant une programmation d’artistes sur un ou plusieurs jours. C’est l’occasion idéale pour assister à différents concerts sur un court laps de temps (2, 3, 4 jours voire plus). Chaque festival affiche, en fonction de son orientation musicale (rock, hip-hop, reggae, métal …) une programmation qui lui est propre, même si l’on retrouve certaines têtes d’affiche (notamment dans les grands festivals proposant de nombreux styles musicaux).

Étant adepte depuis plusieurs années, c’est aussi à mes yeux une bonne opportunité de partir entre amis/en famille pour quelques jours hors du temps, d’autant que la plupart se déroulent pendant les vacances scolaires/universitaires d’été. A peine arrivé sur votre lieu d’hébergement (bien souvent un immense camping mis en place pour les festivaliers), un parfum de vacances, de détente et de fête nous envahit, accompagné d’un sentiment de bien-être.

En dépit des conditions météorologiques parfois difficiles, la joie et les émotions ressenties lors des concerts fera néanmoins pencher la balance vers le « Waouh c’était génial » plutôt que vers une déception liée aux potentiels mauvais temps et autres manques que certains peuvent ressentir (confort, sommeil, hygiène …). Il n’y a qu’à voir la plupart des éditions des Eurockéennes de Belfort où malgré la pluie diluvienne, nous avons adoré voir nos artistes préférés dans un cadre privilégié et passer du bon temps entre amis.

C’est enfin un cadre propice à l’échange et aux rencontres : la bonne ambiance règne et tout le monde est en mode vacances et détente. De plus, le camping (et les apéros entre voisins !), ça rapproche, même si certaines personnes venues nous aborder étaient parfois très étranges. Ça reste pour moi une chouette expérience humaine en plus du reste, dans un lieu où les différences et frontières sont floutées le temps d’un weekend.

J’espère vous avoir donné envie de tenter l’expérience et vous souhaite dans tous les cas de passer, cette année encore, de supers festivals en bonne compagnie ! Pour les courageux, on se retrouve début juillet pour 4 jours de folie à la Presqu’ile du Malsaucy !