Et si on parlait de la route la plus chère de France ? Non ceci n’est pas une question du Trivial Pursuit ou votre sujet de discussion préféré lors de l’apéro, cependant sauriez-vous y répondre ? Car oui, peu de gens savent que la route la plus chère de France se situe en fait à l’île de la Réunion, à quelques milliers de kilomètres de chez vous.

 

Après plus de 10h d’avion, me voilà de retour sur les routes réunionnaises (#RPZ mon île) et je n’ai pas pu m’empêcher de constater l’avancer des travaux de la Nouvelle Route du Littoral (lentement, mais sûrement).

 

 

Il y a quelques années, la Réunion venait de terminer une route pharaonique : la route des Tamarins ouverte à la circulation en 2009, dont la construction des 34 kilomètres, à 400 mètres d’altitudes, avec 4 ponts et 3 tunnels, avait coûté la somme de 1.3 milliards d’euros ! (Alors qu’on avait prévu un cout initial de 700 millions à la base …).

Si vous n’habitez pas à la Réunion vous ne comprendrez sans doute pas l’intérêt d’avoir construit une telle route, cependant les habitants ont bel et bien vu leurs vies changées à jamais grâce à cette route. Traverser l’île du sud au nord en une heure, c’était quasiment impossible à imaginer il y a 10 ans.

Cependant si cette route a su révolutionner l’île et permettre aux gens d’accéder à de nombreux emplois beaucoup plus facilement, il faut savoir que cela ne sait pas fait sans contrainte. La route des Tamarins se trouve entre des falaises et la mer … et les accidents sont assez fréquents. Alors quand ce n’est pas le ciel qui vous tombe littéralement sur la tête, ça peut être la mer qui décide de faire des ravages. Et il suffit d’un « rocher » de quelques tonnes ou d’une chaussée inondée pour qu’un passage en voiture qui devait durer 30 minutes se transforme en un périple de plus de 2 heures …

 

On a alors eu une idée de ouf ! Construire une route SUR la mer pour remplacer la route des Tamarins.

 

 

Voilà comment est né le projet de la Nouvelle Route du Littoral, une route en construction, qui devrait coûter la modique somme de 1.66 milliards d’euros pour 12 kilomètres ! Ouais ouais, 133 millions d’euros le kilomètre… Certains prévoient même que 1.66 milliards ne sera pas assez, et pour cause on estimerait la facture finale à près de 2.5 milliards (et évidemment le surplus sera quasi entièrement payé par les contribuables réunionnais). À titre de comparaison, un kilomètre pour une autoroute en plaine coûte 5 millions d’euros.

 

 

De quoi ravir les 60 000 usagers quotidiens qui empruntent la route actuelle et qui auront donc la chance d’emprunter une route plus sûre d’ici 2020. (Si on peut appeler être percher à 20 mètres au dessus de la mer, être plus « sûre »).

La réalité économique de ce chantier ? Outre la sécurité, la nouvelle route a pour but d’agit comme moteur sur la croissance économique. Mais si la croissance a augmenté depuis le début des travaux (0.7% en 2013 et de 3.1% en 2014), c’est la création d’emplois qui est pointé du doigt : moins de 250 emplois au total en 2014 et 2015.

 

De même l’aspect écologique du projet a souvent été mis en avant, et là le débat est sans fin. Si les chefs de projets annoncent un chantier exemplaire au niveau environnemental, les instituts elles sont beaucoup plus septiques quant à l’impact sur le récif marin.

Au final cette route a eu beaucoup de promesse mais celles-ci s’annoncent en demi teinte, à voir donc dans le temps si qu’il en adviendra …