La mode des années 1940, suit le mouvement de trois grands évènements :

Premièrement, à l’entrée dans la Seconde Guerre Mondiale, les grandes maisons comme Chanel ou Vionnet ferment car elles veulent préserver le style français sous l’occupation allemande. Malheureument, c’est encore une fois le temps des restrictions, les nouvelles créations sont inexistantes et la mode est mise à mal.

Les feaece113143d5ff5915f727593629ae95mmes de l’époque ont les épaules larges et portent des robes raccourcient très serrées et ceinturées à la taille avec des manches ballons. Elles portent aussi des vestes comme celles des hommes, qui remplacent les gros manteaux, par dessus de nombreuses couches de vêtements. Le contexte économique est difficile, les femmes s’efforcent de trouver des arrangements pour continuer à s’habiller, et retaillent souvent les vêtements de leurs maris. L’habit doit durer et pouvoir être réemployer, on utilise le moins de tissu possible.  C’est également le début des semelles compensées qui affinent la silhouette ; chez les hommes, la sandale apparait, c’est aussi une façon d’économiser le cuir.

 

 

robe-du-soir

 

La mode prend ensuite un tournant au cour des années 40 avec la libération. Les femmes renouent alors avec le style et la féminité. On porte des grandes robes sous des capes avec les épaules nues, et le fameux décolleté en U qui laisse entrevoir la poitrine.
669069-la-bande-de-copains

Vous vous en doutez sûrement, chez les hommes la mode s’influence de la tenue militaire. On utilise beaucoup le nylon qui servait à fabriquer des toiles de parachutes pendant la guerre. Cette nouvelle matière, plus confortable, s’adapte aux civils. Les hommes étant plus à l’aise dans leurs tenues de guerre, ils les conservent même après la libération.

 

 

 

Au sortir du conflit, les américains laissent un stock considérable de vêtements militaires. Parmi eux, on retrouve le « battle dress » qui est une sorte de blouson, le duffle coat est adopté par un certain nombre de jeunes filles après la guerre, ou encore la chemise à porter sans cravate. Les hommes se précipitent sur ces denrées qui, au-delà d’apporter un plus grand confort sont pratiques, bon marché et ne nécessitent pas de tickets de rationnement.3-1940s-fashion-men

 

 

 

 

 

 

 

 

 

1947-corolleTroisième grande phase des années 40, l’avènement du New Look:

Le 12 février 1947, Christian Dior lance sa collection Corolle à l’ouverture de sa maison de couture. Les robes et jupes Dior rompent totalement avec les tenues vestimentaires de l’époque ; Les épaules sont doucement marquées, la  taille est cintrée et le buste souligné, jupes larges, enfin les jambes sont découvertes d’environ 30 cm. Quelques coups de ciseau et d’aiguille par-ci par-là et vous obtenez la femme fleur de Christian Dior dans un style que l’on appelle : le New Look.1434485181228a4bc86f6beb2daa3924655ed3c4bd608

 

 

 

 

 

 

 

L’Europe et l’Amérique sont sous le charme de la femme Dior, style qui deviendra la tendance dominante des années 50…