Cette décennie est malheureusement pour la mode, marquée par le krach boursier de 1929 et la crise financière…

On reviens à des tenues plus simples et classiques. Une explication ? L’industrie de la mode décroît car on commence à faire face à des pénuries de textile

La mode, c’est un peu comme les montagnes russes, on passe du grand frisson au calme plat au fil des événements qui marquent nos vies et nos histoires.

PE1930_10de

La photo de mode voit le jour avec Christian Berard et Man Ray. Les clichés laissent entrevoir l’image de la femme parfaite et dévouée à sa famille… Oups! Mais où sont passées les féministes de l’après-guerre ? On met la femme en scène dans diverses situations, accoudée à une voiture, faisant du sport ou à la plage… La mode des années 30 est un paradoxe face à celle des années 20, où la femme était moderne et indépendante.

2982787467_1fd2178cdcgp

 

 

 

 

 

 

La femme parfaite porte des tailleurs en journée; des robes longues et moulantes en soirée, au tombé droit et au décolleté laissant une vue sur le dos. Le tout accompagné de chapeaux asymétriques sur des chevelures bouclées. Les premières teintures font leur apparition et sont très popularisées par les grandes actrices de cinéma.

Style: "Porcelain pastel"

En 1936, on connaît les premiers congés payés et les grands noms du tennis imposent leur mode. Petit renouveau, le short s’installe sur le corps des femmes, on recherche des tenues plus décontractées.

 

Les maisons de couture développent les premièsans-titreres coupes en 3D qui mettent les formes du corps en valeur. La maison Vionnet crée la coupe en biais qui donne plus de souplesse au vêtement.

 

 

En ce qui concerne les hommes, ces messieurs portaient des costumes trois pièces taillés très près du corp en raison de l’economie de guerre. On préferait les couleurs sombres comme le gris, le noir, le marron ou encore le bleue et toute pointe de fantaisie etait considérée comme une faute de gout. Les vestes  comportaient des boutonnières croisées avec les épaules taillées trés larges, c’est la « drap cut ». On confectionnait celle ci avec de la laine, du lin ou de la flanelle. C’est le temps des pantalons à pinces que l’on porte généralement avec un large ourlet au bas et une fermeture  à boutons.homme-Suit-Styles-in-the-1930s

 

 

 

 

Un petit mot sur les sous vetements, il était commun de porter un débardeur ainsi qu’un calecon ou des combinaisons longues en hiver. (Original non?)

On se chaussais en cuir noir ou marron le plus souvent. Les chaussures à bout fleuries étaient trés populaires mais la grande tendance etait aux mocassins. Les ouvriers portaient des bottes.

Le chapeau en feutre ou en paille sous forme de tribly ou de canotier pour les plus coquets etait très à la mode.

Enfin pour accessoirisé le tout, la convenance etait au mouchoir en soie, avec des gants en cuir et un parapluie, malgrés la crise cela restait une manière de donner un peu de charme à sa tenue pour les  séducteurs de l’époque.

imagesCA3BJ2GP

 

Pour l’annedocte, deux inventions de 1925, font la petite innovation des années 30:

La création de la fermeture eclair par Jeaner Lee, utilisée en ce temps pour les vetements de travail (les jeans) car cela était plus economique que les boutons. Aujourd’hui la mode est aux jeans à fermeture eclair et le jolie pantalon à pince considéré comme « classe », il y a prés d’un siécle est devenue tout à fait ringard. (A part peut etre pour vos grands parents bien sur).

En 1925 egalement, Everlast invente la taille elastique à la base pour les vetements des boxeurs puis ensuite utilisée pour les sous vetements en général.

 

Ce nouvel élan de la fin des années 30 sera vite réfreiné par les évènements des années 40…