C’était il y a déjà deux ans qu’Arash Derambarsh lançait sa pétition contre le gaspillage alimentaire sur la fameuse plateforme Change.org. En effet, le gaspillage alimentaire est un problème sérieux à toute échelle. Dans le monde, c’est plus de 1,3 milliards de tonnes de nourriture qui sont jetés, gâchés, gaspillés… par an (soit 41.200 kg par seconde). Dur de se rendre compte de ce que cela représente tellement ces chiffres paraissent surréels et gonflés. Mais une fois dans la rue, lorsque l’on aperçoit les poubelles débordantes des supermarchés, on se dit que finalement si c’est partout comme ça (voire pire), ça ne surprend pas plus que cela…

Depuis, grâce aux nombreuses signatures que la pétition a récoltées, une loi a été votée à l’unanimité le 9 décembre 2015 par l’Assemblée Nationale et le 3 février 2016 par le Sénat : les supermarchés en France sont depuis lors contraints de donner leurs produits invendus à des associations caritatives. Cette initiative était tellement inédite que des médias du monde entier ont relayé l’information, notamment Aljazeera (une chaîne très populaire du monde arabe) ou encore The Guardian . Elle a également inspiré certains gouvernements à suivre le même chemin, comme la Finlande où certains parlementaires proposent un projet de loi similaire à celui adopté par la France.

En marche vers une loi européenne ?

Mais Arash ne compte pas de contenter de cette victoire française et tente dorénavant de réveiller les consciences à l’échelle européenne. La pétition d’origine est toujours en ligne et a été actualisée afin d’être présentée au SAVE FOOD Congress 2017 qui se tiendra le 4 mai prochain à Düsseldorf en Allemagne. Au cours de ce congrès, de nombreux acteurs économiques, scientifiques ou encore politiques se rassembleront afin de discuter du problème et des enjeux clefs (sociaux, écologiques…) de la lutte contre le gaspillage alimentaire. Si l’envie d’y assister vous dit, vous pouvez d’ailleurs obtenir gratuitement un ticket sur ce lien. C’est dans cet article qu’il explique l’urgence d’aboutir à une initiative commune soutenue par tous les pays de l’Union Européenne. Les chiffres sont alarmants : en Europe, plus de « 80 millions de personnes vivent sous le seuil de pauvreté » et « chaque supermarché […] jette plus de 40kg minimum de nourriture par soir ». Ce qui prouve qu’un réel effort est nécessaire afin de venir à bout de ce problème, qui ne serait vraiment concluant que si tous prennent conscience de son importance et s’y mettent d’un commun accord. Un encadrement légal permettrait aux associations (de tous pays appartenant à l’UE) qui aident ceux qui ont faim de ne pas se heurter aux refus des supermarchés qui seraient donc dans l’obligation de donner leurs invendus. La pétition recense désormais plus de 800.000 signatures, ce qui est proche de l’objectif des 1 million ! N’hésitez donc pas à signer la pétition avant le 4 mai prochain, car la précédente victoire n’est qu’un premier pas vers la résolution de ce problème qui touche malheureusement le monde entier.