Monsieur le Directeur, la Directrice

Mesdames, Messieurs, Enseignantes, Enseignants.

Les représentants des parents d’élèves de l’école Romain Rolland ont souhaité vous adresser cette lettre, pour vous faire part de leur soutien à vos revendications concernant la grève du mardi 17 novembre 2020. Cette lettre n’a pas pour objectif de reprendre les belles formules conventionnées, politiquement correctes.

Laissons les émotions, les sous-entendus et les paraphrases à votre Ministre. 10 ans déjà que la presse annonçait la faillite de l’hôpital ! 10 ans déjà que la presse annonçait la faillite de l’éducation nationale ! 10 ans plus tard, rien n’a changé !  Une grève en appelle une autre, celle-ci ne fera rien changer, désolés…. Oui ! On va vous écouter, oui ! On va réformer. Prochaine manifestation ?! Allez-y, matraques et boucliers seront là pour défendre vos salaires. Cela fait bien longtemps que l’éducation nationale n’est plus la fierté du pays. La fierté vient des pousses ballons, malheureusement, eux seuls mettent en avant la nation !

Ce communiqué a pour but également de vous mettre face à vos responsabilités et au lien que vous entretenez avec nous, parents d’élèves.

Tout ce que vous revendiquez, nous, parents élus et non élus, nous nous battons à notre niveau pour éviter que la situation ne s’empire.

Quand l’un de vous est malade, absent, nous nous adressons à l’inspection d’Épinay-sur-Seine et de Bobigny le plus rapidement possible. Nous ne comptons plus le temps passé au téléphone et à écrire des mails pour avoir des remplaçants.

Les problèmes de la classe Ulis, tous mobilisés ! nous nous sommes fait entendre, nous avons constitué des dossiers. L’inspecteur nous a reçu et ce n’est pas à défaut de sa volonté, mais l’État a failli !

Les jets de projectiles, nous en avons parlé, l’État a failli !

Des parents d’élèves énervés envers des profs en primaire et en maternelle, à la limite de l’agression, nous avons réussi à désamorcer ces conflits, les parents d’élèves ont réussi !

L’année dernière nous avons investi le bureau de la directrice pour les revendications que vous portez aujourd’hui, car quand l’un de vous est souffrant c’est toute l’école qui souffre. Notre école est prioritaire pour des remplacements, les parents d’élèves ont réussi !

La médecine scolaire ? Des parents d’élèves de toute la ville se battent régulièrement et mettent la pression depuis des années, l’État a failli !

Le 23 septembre 2019 l’école a pleuré Christine Renon, l’État a failli.

Pendant le confinement, oui il y a eu du décrochage mais encore une fois pendant que certains perdaient leur salaire, nous avons assumé notre rôle pour limiter les dégâts, pendant que l’État faiblissait et le peuple à 20h applaudissait leur ignorance, les parents d’élèves, et nous  le disons avec fierté , nous avons réussis !

Tous ces faits ne sont qu’une partie de ce qui se passe à l’extérieur et tout cela nous le faisons bénévolement pour que vous puissiez accomplir l’art d’instruire de la meilleure des manières.

Notre salaire à nous est la réussite de nos enfants.

Donc nous profitons de ce jour pour vous inviter également à nous soutenir dans nos revendications de parents. Votre soutien est très important pour la suite de nos actions et ainsi renforcer nos relations.

Le corps enseignant est très apprécié de la part de la majorité des parents et on souhaite maintenir cette bienveillance.

Sans quoi les parents d’élèves pourraient faillir…

Respectueusement,

                                                           Les parents d’élèves de Romain Rolland.