Après avoir vécu 2 mois fantastiques, voyageant à travers les terres Maori, j’ai finalement décidé de poser mes valises (mon backpack plus précisément) à Auckland pour un moment.
Auckland s’est très rapidement détachée de tout ce que j’ai pu voir jusqu’ici. Cette ville se démarque par son côté plus moderne, mélangeant l’architecture des capitales asiatiques et européennes.
Paris a beau être la ville de l’amour, Auckland est incontestablement celle des amoureux, si l’on en croit son nom Maori : Tamaki Makaurau Rau. Ce dernier faisant référence aux amoureux qui aimaient tellement ce lieu, qu’ils se sont battus pour lui des siècles durant.

AUCKLAND EN 2 MOTS

Auckland se situe dans l’île du Nord de la Nouvelle Zélande et elle constitue la plus grande zone urbaine du pays. C’est d’ailleurs la ville la plus peuplée de Nouvelle Zélande, avec environ 1,5 million d’habitants (soit 1 quart de la population du pays). Elle est connue pour abriter un grand nombre de personnes d’origine polynésienne comparé au reste du pays. Auckland est une ville jeune, dynamique et authentique.

SON HISTOIRE

L’île de la Nouvelle Zélande fut tout d’abord occupée par les Maori, aux alentours des années 1350. Ils s’y établirent en grand nombre, attirés par les terres fertiles et riches de la région.
Dans un premier temps, les Māori attribuèrent le nom de Tamaki Makau Rau à la ville. Beaucoup de pa (villages fortifiés) y furent construits, particulièrement sur les volcans (aujourd’hui, il est toujours possible d’observer les traces de pa, notamment sur les anciens volcans comme le Mont Éden et le One Tree Hill). La population Maori de la région avant l’arrivée des Européens est estimée à environ 20 000 personnes
L’introduction des armes à feu, d’abord dans le Northland, perturbe l’équilibre des pouvoirs et mène à des guerres internes dévastatrices, ayant pour conséquence le déplacement des peuples Maori, qui se réfugient à l’intérieur des terres.
Lors de la signature du traité de Waitangi le 6 février 1840, le nouveau Gouverneur de Nouvelle-Zélande, William Hobson, avait pour mission de choisir une capitale pour la nouvelle colonie. Son choix s’est finalement porté vers Auckland, même si à l’époque Wellington était vu comme meilleur choix du fait de sa proximité de L’île du Sud, qui était en train d’être colonisée. Elle restera cependant la capitale jusqu’à l’abolition du système provincial en 1876.

SES INCONTOURNABLES

Sky tower
Laissez moi vous présentez la Sky Tower : Une magnifique tour, dominant l’horizon d’Auckland, de plus de 180 mètres. Pour une vingtaine de dollars vous pouvez vous y rendre afin d’admirer Auckland, vu d’en haut. Les plus intrépides peuvent sauter en élastique à plus de 120 mètres de haut ou encore se promener sur les nacelles extérieures, solidement attachés.

Mont Eden
Il s’agit ici d’un ancien volcan, éteint depuis des siècles. Il est un lieu de choix pour observer la ville d’Auckland, offrant une vue de premier choix. Particulièrement appréciable pour les levers ou couchers de soleil.

Queen Street
Beaucoup d’Occidentaux aiment la comparer à l’avenue des Champs Elysées. En tant que Française, il est pour moi difficile d’adhérer à cette affirmation, mais cette rue reste néanmoins extrêmement agréable pour s’y pavaner, avec ses boutiques de luxe, son large de magasins et ses petits shops de souvenir. Elle constitue le cœur de la ville d’Auckland, de la Marina, jusqu’aux jardins d’Auckland sur les hauteurs.

Musée de la 2nde guerre mondiale et Domaine d’Auckland
Ce musée est surement l’un des plus intéressants de tous ceux présents en Nouvelle-Zélande, retraçant à merveille l’histoire et les origines Maori, mais aussi l’implication et le rôle de cette dernière dans la guerre de 39/45.

Marina Bay
Auckland est une ville, mais aussi et avant tout un port. En plus des nombreux ferrys desservant les îles alentours, sa marina est un véritable petit trésor. De magnifiques bateaux y sont encrés et on y trouve un large choix de restaurants  et bars branchés.

SON CLIMAT

Auckland est une ville où le climat est relativement plus doux. Elle jouit de températures très agréables en comparaison avec l’île du sud ou même à Wellington. Pour résumer, on peut dire qu’il fait bon vivre à Auckland.